Le Top du Sniper : 5 gentils qui feraient mieux d'être méchants

Une dernière défense de titre pour Kazuchika Okada, un «  dream match  » entre les deux premiers leaders du Bullet Club, le «  come-back  » in-ring imprévu de Kurt Angle et 226 mauvais matchs sur 225 disputés par Enzo Amore plus tard, le Sniper revient reprendre du service ! 

Parfois trop fade, parfois «  has-been  » ou bien juste mauvais, il y a plusieurs façons d’être un «  mauvais gentil  » - autrement dit, un gentil n'attendant plus que de passer du côté obscur. Dans le viseur ce mois-ci, 5 stars du monde du catch actuel pour qui, il serait peut-être préférable de changer de bord dès l’an prochain … avant de disparaître du radar des fans de catch. Et 5 traitements «  fantasy booking  » par fléchettes tranquillisantes pour les sortir d'affaire !

 

Le Top du Sniper : 5 catcheurs qui seraient mieux ailleurs

 

Cible «  honorable  »  - Big Cass, just because  !

Parce qu'il est forcément trop bon pour être vrai, celui qui sait si bien botter le cul d'Enzo Amore … Et parce qu’il faut toujours commencer un Top 5 du Sniper avec humour  ! Maintenant, passons aux choses sérieuses.

 

Cible #5 - Apollo Crews, «  the one with the smile on his face  »  

https://pbs.twimg.com/media/CfS-JAoUkAAhBf7.jpg À moins d’avoir une haine sincère envers la bonne humeur, il est difficile de ne pas aimer ce bon vieux Apollo. Un «  worker  » d’exception, fan de Rick Ross, talent fidèle et un sourire «  ultra bright  ».

Où est le soucis alors me direz vous ? Et bien, le musclor de Titus World Wide n’a que son sourire comme gimmick. 

J’arrive, je souris, donc je suis «  face  ». Aujourd’hui, c’est la mort assuré pour des catcheurs aussi superficiels  : à moins d’avoir les dents blanches comme passion première, il est bien compliqué d’accrocher au produit Apollo Crews. Ainsi, un «  heel-turn  » pourrait peut-être enfin apporter de la consistance au pauvre ancien Uhaa Nation.

→ Fantasy Booking  : L'édition 2018 du Royal Rumble Match arrive à grand pas, et pour la seconde fois de l’histoire, il se déroulera avec 40 catcheurs – 20 de RAW et 20 de Smackdown Live ! C'est lors de ce show ouvrant une nouvelle «  Road To WrestleMania  » qu'Apollo Crews pourrait connaître son heure de gloire.

Dès le mois de décembre, Apollo Crews, Titus O’Neil et Akira Tozawa annoncent officiellement leurs participations au Royal Rumble Match avec un fait un peu particulier  : la vidéo d’un jeune super-fan de Tozawa (ça n’existait pas avant que vous lisiez ça, mais maintenant si) voulant absolument le voir faire une Rey Mysterio (auteur du record de 62 minutes, 5 ans et 33 secondes lors du Rumble 2006) et remporter le tout.

Cette vidéo avait jusque là fait le buzz sur les réseaux sociaux, et se voit donc même relayée par la WWE (ouais, des fois ils sont malins … dans notre imagination) !

La popularité de Tozawa augmente à chaque épisode de RAW et ses compères Crews et O’Neil ne cessent d’être derrière lui et à faire la promo de la future prestation du Japonais au Rumble Match 2018.

À une semaine du Rumble, à RAW, entre une promo pourrie de Bray Wyatt et un «  DUD  » d’Enzo Amore, Tozawa arrive sur le ring, visage fermé et concentré en annonçant que dimanche sera SON show. Il dit qu'il n’a pas vraiment eu sa chance à 205 Live et que la force apportée par son petit fan le rend plus fort que jamais. Crews & O’Neil arrivent sur le ring à la demande de Tozawa, puis ce dernier pointe le public et leur dit  : «Les gars, c’est pour eux qu’on fait ça, pour eux qu’on est là, alors honorons-les !  ».

Apollo Crews lui affirme néanmoins que dimanche, c'est lui qui gagnera et que tout ira bien pour Titus World Wide. Tozawa ne l’entend pas de cette oreille et lui répond « ton sourire et ta bonne humeur ne nous aideront pas dimanche, ta hargne et ta détermination si… j’espère pouvoir compter sur vous pour m'aider  !  »

Dimanche 28 Janvier 2018, Wells Fargo Center de Philadelphie. Le Royal Rumble Match débute  : Kane entre numéro 1 et Big Show en numéro 2.

Face à face inédit digne de Rock/Hogan ou Rock/Cena, la foule est en plein délire (#ironie). Puis entre le numéro 3, le thème de Tozawa retentit, il s'oppose aux deux géants et les élimine consécutivement ! Les minutes passent, toujours aucun signe de Crews, ni de Titus (bon, pour lui c’est peut-être mieux comme ça). Tozawa est sur le point d’atteindre une heure de combat, et est seulement à quelques minutes de réaliser son rêve ainsi que celui de son fan numéro #1 et peut-être même de toucher du doigt le Main Event de WrestleMania… Lorsqu'un homme tout de noir vêtu surgit de la foule et l'éjecte du ring !

À une minute de la gloire, Tozawa voit ses rêves s’enfuir. L’homme en noir au milieu du ring enlève sa cagoule et … vla pas qu’c’est l’Apollo !

Apollo Crews, le sourire plus large et brillant que jamais, lui lance «  alors, mon sourire tu le vois bien d’ici ?  ».

Nous apprendrons plus tard que Titus avait été attaqué en coulisse par Crews, avant d’aller éliminer Tozawa. Une longue «  feud  » s’en suit après coup, entre Akira Tozawa et Apollo Crews.

Nul doute qu’IRL (ou «  in real life  » pour les plus vieux d'entre vous, ou «  dans la vraie vie  » pour les plus franchouillards) cette rivalité ne servira qu’à animer les «  Kick Off Shows  » - avec entre autre un «  Titus O’Neil On A Pole Match  . Mais bien construit, ce «  heel-turn  » d’Apollo Crews pourrait enfin (re)lancer sa carrière WWE.

 

Cible #4 - Seth Rollins brûle de raviver sa méchanceté 

 Résultat de l'image pour Seth RollinsUn choix peut-être plus étonnant, mais bien plus évident étant donné que Seth Rollins fait très certainement des plans à long terme de WWE.

Comme Apollo Crews, Seth Rollins est un des tout-meilleurs catcheurs des États Unis. Tout premier NXT Champion de l’histoire, déjà deux fois champions du monde, une fois champion U.S, et actuel RAW Tag Team Champion… seulement, tout n’est pas si beau.

Si Seth Rollins est un excellent catcheur et un plutôt bon «  heel  », il est un «  babyface  » exécrable, à en faire pâlir Sheamus, et auteur d'un «  turn  » horrible en faire jalouser Kane. En plus d’un manque de charisme à en affoler le viseur du Sniper, le «  run  » de «  face  » de Seth Rollins a surtout été gâché par… Triple H.

Oui, ce Triple H qui a toujours mis en avant Seth Rollins à la télé. Que ce soit quand il est devenu NXT Champion, Mister Money In The Bank ou WWE Champion.

Comment pensez-vous que Rollins a t-il pu passer «  face  » ? En disant à Kevin Owens (alors devenu le nouvel élu de l’autorité) qu’il était un meilleur «  sbire  » que lui pour Hunter et Stephanie… ou en réalisant qu'il fallait mieux racheter ses péchés auprès des fans pour pas se faire huer dès son retour  ? Oui, en 2016 nous sommes tombés assez bas pour avoir un « face turn  » pareil dans le programme le plus important de Monday Night RAW.

Serait-ce une des envies créatives tordues de Triple H pour rester «  over  » et d’être un point central de la «  feud  » même quand il n’est pas là, afin de pouvoir revenir en héros et prendre un «  spot  » de choix à WrestleMania ?

«  Hmmm, noooon ….  » Et moi j’suis fan de Big Cass  ?!

Fantasy Booking  : Une fois la re-formation du Shield terminée et le Royal Rumble Match remporté par Roman Reigns, il faudra bien remettre sa tenue de mi-Power Ranger, mi-Catwoman et défendre les titres par équipe de RAW, avec un «  babyface  » encore plus indigeste que lui :  Dean Ambrose !

D’ailleurs, pourquoi Seth Rollins passerait «  heel  » après l’avoir déjà fait, et pas ce pauvre Dean Ambrose ? Après 3 jours de réflexions, ma réponse la plus aboutie possible est : Dean Ambrose, tout l’monde s’en fout.

Rollins & Ambrose étant une équipe «  basic WWE  », où l’on sait qu’il y aura trahison avant même la formation, il est évident que la séparation des deux doit avoir lieu avant WrestleMania afin d’arriver à un affrontement à la Nouvelle Orléans (et quelques segments gênants). Fast Lane est - selon moi - le bon moment (traduction  : c’est le bon moment).

À Fast Lane, Rollins et Ambrose se retrouvent face au Revival. Alors que tous les sites de news partent sur un «  heel turn  » de Dean Ambrose et un match entre les  deux membres du Shield à WrestleMania, lors de Fast Lane, c’est finalement Seth Rollins qui trahit à nouveau Dean Ambrose avec… un coup de chaise ! En plein match de championnat, laissant ainsi les titres par équipe de RAW au Revival.

Le lendemain, Seth Rollins débarque sous les huées, prend le micro et affirme : « comme tous les «  good guys  » de ce business, Dean, t’es vraiment trop con !  ».

S’en suivrait une rivalité plus intense, plus violente et plus poussée que leur première à l’été 2014. #BurnItDown

 

Cible #3 - Kazuchika Okada  : fatigué, agacé, énervé  !

The RainMaker ! Tout fan de catch doit regarder cette saison 2017 de Kazuchika Okada avec de l’amour, de la passion…. et un barreau de malade.

Quelle idée, me direz-vous, de rendre détestable le meilleur champion du monde de la planète catch, qui régale le public depuis 2012 et est peut-être l'un des meilleurs catcheurs de tous les temps et la plus grande réussite créative de Gedo ? Et bien pourtant, ça se tient.

La NJPW nous raconte une histoire avec Okada depuis le G1 Climax, simple et logique. En plus d’une blessure, Okada est en perte d’élan depuis le tournoi, et à de plus en plus de mal à gagner ses matches. Une défaite contre EVIL à la journée 14 (sa première défaite depuis plus d’un an) et une autre face à Kenny Omega lors de la journée 18. Depuis, le protégé de Gedo a dû défendre son titre difficilement lors de NJPW King Of Pro Wrestling. Un affrontement qui serait «  Match Of The Career  Candidat  » sur l’échelle d’Enzo Amore, mais très décevant sur l’échelle New Japan et Okada.

Pendant ce temps là, un certain «  Ingobernable  », Tetsuya Naito monte à une vitesse fulgurante. Au point qu’il est en train de recevoir toutes les faveurs du public Japonais. En plus d’avoir la pire coupe de cheveux de la promotion, il a été auteur notamment de deux excellents matches contre Hiroshi Tanahashi pour le titre Intercontinental, du peut-être meilleur match de la toute jeune carrière de Juice Robinson, et surtout, d'une finale en feu d’artifice avec sa victoire du G1 Climax 27. Et pour bien commencer 2018, il affrontera bien évidemment Kazuchika Okada à Wrestle Kingdom 12.

→ Fantasy Booking  : Le Main Event du plus gros show annuel de la New Japan Pro Wrestling est déjà connu, et quelle meilleure place pour le «  heel turn  » de Kazuchika Okada que ce Main Event face au mec dont il pensait s’être débarrassé à WK 8, qui est monté dans la popularité des fans avec une attitude plus que déplorable, et qui pourtant aujourd’hui devient le plus populaire des deux ?

Dans ce match où ces deux leaders de clan se disputent le titre le plus prestigieux de la planète catch aujourd’hui, la foule est désormais totalement acquise à la cause de Naito. Okada est en plein doute et petit à petit dans le match adopte des techniques proches de ce qu’il a pu faire contre Satoshi Kojima au G1 Climax cette année. Du «  trash talk  », des petits coups de bottes méprisants alors que son adversaire est au sol… Okada semble faire le chemin inverse de Naito, qui lui est au meilleur endroit pour sortir le meilleur match de sa carrière, là où aucun Main Event n’a été noté en dessous de 4,75 (la quasi perfection) par Dave Meltzer depuis 2014.

L'édition 2014, là où Naito voyait son rêve de faire le Main Event du show d’abord gâché par Tanahashi et Nakamura, voyait également son rêve de remporter le titre IWGP détruit par le RainMaker d’Okada. Cette année l’issue sera différente  : au bout d’un superbe «  double turn  », Naito devient le champion du peuple et Okada lui se lance alors dans un «  run  » de «  heel  » contre ce public qui l'a abandonné pour continuer au mieux sa - déjà - légendaire carrière.

 

Cible #2 - Trent Seven, le moustachu délaissé 

Résultat de l'image pour Trent Seven PROGRESSSi 2017 fut une grande année pour Kazuchika Okada, elle en aura aussi été une excellente pour un trio de catcheurs britanniques sur les circuits indépendants européen et américain.

D’un côté, nous avons le leader du trio British Strong-Style, Pete Dunne, une dégaine de collégien redoublant et vénère pour un rien, amateur de la mise à l’amende, en période post-acné, l’air légèrement alcoolisé sur les bords, un singlet qui le sert un peu trop à certains niveaux… mais il est l’actuel WWE UK Champion et surtout, un sacré catcheur !

Ensuite, Tyler Bate. La victime du collégien pas super content, en fait, c’est tout l’inverse de Pete Dunne. Musculature à en faire jalouser John Cena, abdos saillants, jambes de cycliste/bûcheron, tête de premier de la classe, la plus belle moustache du pays… mais aussi un sacré catcheur ! Tyler Bate forme le duo «  Moustache Mountain  », avec…

… Trent Seven, qui n’a ni la victoire au WWE UK Tournament, ni l’honneur d’être le premier WWE UK Champion, ni le match à NXT TakeOver, ni le championnat principal de PROGRESS Wrestling, ni les muscles, ni la jeunesse, ni Liv Morgan et surtout, ni les faveurs premières de Triple H (encore lui !) comme les a le jeune Tyler. En somme, Trent Seven a toutes les raisons de sérieusement jalouser ses acolytes et de leur en faire baver  !

Fantasy Booking  : Comment ? Il faut être un des officiels de la WWE ou s’être trompé de passion pour ne pas comprendre la frustration de Trent Seven et comment elle se déversera et comme tout cela finira.

Où ? NXT TakeOver  : New Orleans. Ce «  turn  » pourrait très bien voir le jour dans la promotion qui a fait révéler le talent de ce petit groupe à une bonne partie de leur «  fanbase  » aujourd’hui, mais le plus évident serait là où le plus de monde les suit, et là où le plus de monde les ont découvert, la WWE.

Pour cet événement, et avec des bases d’ores et déjà posées les semaines précédentes, Pete Dunne, Tyler Bate et Trent Seven affrontent The Undisputed Era dans un «  Winner Takes All  » avec les NXT Tag Team Championship et le NXT Championship du clan de Cole en jeu. Les épisodes de NXT avant le combat, Adam Cole, Fish et O’Reilly n’hésitent pas à mettre le doute dans la tête de Trent Seven en lui affirmant qu’il est dépassé, et qu’en comparaison de ses deux co-équipiers, il n’est qu’un fossile qui n’a plus la gueule, ni le physique pour être à leur niveau (oh, c’est un peu vrai non ?).

À TakeOver  : New Orleans, Bate et Dunne dominent le match mais perdent sur un Small Package d’O’Reilly sur Trent Seven. Les trois britanniques se tiennent debout sur le ring, quand tout à coup Pete Dunne fait face à Tyler Bate, puis s'efface pour laisser place à une Seven Stars Lariat de Seven, sur Bate, qui restera dans les mémoires. Un passage à tabac s’en suivra et clôturera ce grand show, et cette grande amitié.

 

Cible #1 – KUSHIDA, le «  Division Splitter  »

Résultat de l'image pour kushida nouveau japonSi il y a un «  heel turn  » qui pourrait attirer ma curiosité aujourd’hui, ce serait celui de KUSHIDA.

Pour moi, KUSHIDA est le meilleur poids-moyen, et peut-être le meilleur «  babyface  » actuel. Mais après s’être fait «  squashé  » à NJPW Sakura Genesis, après avoir perdu son titre ROH TV Championship aux mains de Kenny King, et surtout, son IWGP Jr Heavweight Title au profit de Will Ospreay, la frustration ne pourrait-elle pas monter à la tête du membre des Taguchi Japan ?

Parce que son style de randonneur, son gimmick de Marty McFly et sa montre dessinée sur le poignet («  sorry, I'm breaking the Fourth Wall ...  »), on pourrait se dire que KUSHIDA est un petit gars cool, qui compte mener sa carrière en dehors des manipulations politiques, tel un Bryan Danielson ou AJ Styles… Seulement, ça ne serait pas marrant, donc disons que non, il n’est pas vraiment gentil.

KUSHIDA a l’air gentil, c’est une chose. Mais, l’est-il vraiment ? Je ferais le parallèle avec le récent «  heel turn  » de Sami Zayn, KUSHIDA pourrait être un «  heel  » génial en changeant son attitude progressivement. Et surtout, sans doute cela lui permettrait enfin de sortir de cette division Junior et de réaliser son rêve  : celui d'affronter les poids-lourds  !

Fantasy Booking  : Alors hors de la course au titre, KUSHIDA voit Marty Scurll avoir sa chance au titre nouvellement acquis par «  Willu Oseupreay  ». Doit-il attendre son tour, en se contentant de matches par équipe, en compagnie d'un boulet de «  young lion  » ?

Ou peut-être, former une équipe avec Ryusuke Taguchi pour «  remplacer  » Ricochet en partance pour la WWE ? N’est pas Liger qui veut, et avec le temps KUSHIDA risque de fortement s’essouffler chez les Juniors. Alors il doit changer d’attitude, de division…. et de clan.

Entre son infatigable «  Ace  » Hiroshi Tanahashi, et Juice Robinson auteur d’un (très) prometteur G1 Climax et qui devrait prendre de plus en plus de place, il risquerait de ne pas-y en avoir suffisamment au sein des Taguchi Japan pour garer la Delorean de KUSHIDA. Dans ma dernière chronique, j’imaginais un Suzuki Gun sous le commandement de Tommy End, et c'est précisément à ce groupe auquel je pense pour KUSHIDA. Il pourrait être un excellent ajout à ce clan qui ne compte presque plus que sur Zack Sabre Jr pour leur donner un petit peu d’attractivité (c’est dire dans quelle merde ils sont  !). Suzuki Gun pourrait au mieux se relancer avec une telle arrivée, et la division poids lourd verrait arriver un petit nouveau…plutôt prometteur.

Ce «  heel turn  » pourrait se faire à tout moment. Par exemple, en imaginant un «  double turn  » à WK 12 entre Okada et Naito, celui de KUSHIDA pourrait très bien se faire le lendemain, pour New Year Dash (soit, un an après le retour du Suzuki Gun).

Un «  turn  » où KUSHIDA pourrait prendre le micro après un match, dire qu’il en a marre d’être au second plan alors qu’il est - selon lui - le meilleur membre du clan et la future vraie star de la promotion. S’en suivrait l’arrivée du Suzuki Gun qui passerait à tabac l’intégralité de Taguchi Japan, et lui proposerait de les rejoindre.

De là, des affiches comme KUSHIDA vs Juice Robinson, KUSHIDA vs Tetsuya Naito ou une redite de WK 10 entre KUSHIDA et Omega seraient fortement envisageables pour l’année 2018 et son G1 Climax. Pour WK 13, KUSHIDA pourrait même tenter de mettre fin à la carrière du légendaire «  Tanahashi Hiroshi  ».

 

Le Sniper reviendra avec de nouvelles cibles … Attention, un catcheur que vous aimez pourrait être la prochaine victime !

 

Catch Puroresu Catch Indépendant ROH WWE NJPW storyline Catch Britannique PROGRESS Tetsuya Naito Kazuchika Okada