Créer un site internet

La saison estivale 2017 de la NJPW promet !

  • Par felix-g
  • Le 29/05/2017
  • Commentaires (0)

Njpw stars usa

L'été n'a même pas commencé, qu'il fait déjà chaud. Et je ne parle pas de la température moyenne en France actuellement. BOSJ 24, DOMINION, G1 Climax, territoire américain en construction : c'est à la NJPW, qu'il fait chaud ! (Pauvre Slammiversary XV, premier PPV de l'ère Anthem, pour Impact Wrestling, qui passera complètement à la trappe ...)

Ainsi, à tous les fans de la New-Japan qui comme moi suent d'impatience en amont de NJPW DOMINION et en prévision des NJPW G1 Special in USA, je vous propose analyses, prédictions, pronostics et fantasy booking (formule classique et narrative (cf. deuxième partie ci-dessous)) ! Avec détails de ce que j'aurais booké à la place de la carte annoncée pour le premier, et sans les contraintes prévues pour les seconds.

Attention, je vous préviens : un dangereux "smart" a été laissé en liberté !

NJPW WrestleKingdom 11 ... et après ?

NJPW DOMINION 6.11 (2017) - 11/06/2017 - Osaka Jo-Hall

Njpw dominion 2017 cardIWGP Heavyweight Championship Match : Kazuchika Okada © vs. Kenny Omega

Comment dépasser son propre chef d'oeuvre ? Comment excéder un match "6 étoiles" ? Comment ne pas rater le deuxième opus le plus attendu depuis des années ? Dans un carcan traditionnaliste et conservateur qu'impose naturellement la NJPW par son style de "booking", et de produit en général, il est presque impossible pour eux de proposer quelque chose de radicalement différent. D'aller aux limites de l'extrême en offrant une version gore et "hardcore". Ou de rendre la situation plus personnelle qu'elle n'est, et d'en faire un "grudge match" forcé. La seule solution (peut-être) ? Un mal pour un bien : une égalité (pas de "mort subite" à la NJPW) certes, mais en allant au-delà des 60 minutes de temps limite réglémentaire. Okada et Omega ont déjà réussi, avec aisance, à produire un carnage d'affrontement de plus de 45 minutes ... pour leur tout-premier match ensemble ! Offrir un "time limit draw" à la CM Punk vs. Samoa Joe tout aussi passionnant ne devrais pas être trop demander.

En soi, le match devrait être au moins aussi excellent que le premier opus. En terme de "storytelling", cette option reste efficace et respecte la logique actuelle : Kenny Omega continue de prouver qu'il n'a besoin de personne pour être du niveau d'un champion mondial, amorçant peu à peu son "face-turn" ; Okada reste le champion invincible, mais qui se rapproche plus près de sa limite (en faillant dans sa défense de titre, du fait de l'égalité) (avec un enjeu supplémentaire si Omega n'arrive à placer ou capitaliser sur son "killer finisher", le One-Winged Angel durant ce match). De plus, niveau "booking", les effets bénéfiques devraient excéder la faiblesse du "non-finish". Un tel choix scénaristique devrait faire parler les critiques, les analystes et les fans, comme il se doit pour une telle affiche. Surtout, le troisième opus serait alors obligatoire pour les G1 Special in USA, et avec lui, l'inévitable victoire de Kenny Omega - et donc, un couronnement sur territoire américain.  Et ce, sans forcément laissé tomber les fans japonais, qui - après avoir vu le 60-Min Time Limit Draw - voudront assister à la belle ... pourquoi pas, au Tokyo Dome pour WrestleKingdom 12 ?

- Mon "booking" : Même match.

- Mon pronostic : 60-Min Time Limit Draw.

 

IWGP Inter-Continental Championship Match : Tetsuya Naito © vs. Hiroshi Tanahashi

Autre rematch de WK11, mais cette fois, l'histoire à laquelle nous assisterons semblera sans doute différente. Tanahashi n'est pas appelé "The Ace Who Fall From Grace" pour rien. Deux ans désormais qu'il est redescendu des Main-Events et que son statut de "top-babyface" s'épuise. Un "heel-turn" est en route ... autrement, le reste du parcours risque d'être difficile pour Tana'.

Naito est un personnage unique dans le roster de la NJPW. Il peut être reçu comme un "face" par le public, agir en pur "heel" pendant le match et s'adresser aux fans à la mnière d'un "tweener" juste après. Quoi qu'il soit, il est "over", il est "cool". Tanahashi n'est plus "cool". Il a besoin de le redevenir, la NJPW a de quoi faire de grandes choses avec lui pour encore plusieurs années. Seulement, il doit changer de style, tant aussi, il se fait vieux et accumule les blessures ... Ainsi pour qu'il soit plus "cool", et la jouer plus durable sur le ring, que l'ingérable "ingouvernable", peut-être doit-il changer ... et user de nouvelles tactiques. Changer un peu de "look", de comportements envers les fans et ses adversaires. Ne pas coller à Naito évidemment, mais se la jouer plein de désillusions : il est toujours "The Ace" et il compte le montrer par tous les moyens possibles. Au placard le respect, bienvenue à l'arrogance subtile et la prétention de vétéran ("J'étais là avant toi, je l'ai fait avant toi, etc").  Le voir piquer le championnat à Naito de manière moins respectueuse et sportive ... et par la suite, exagérer son exploit (pourquoi pas, en célébrant le tout en promettant une nouvelle ceinture : pas une version réparée simple, honorable et loyale, mais une nouvelle version plus élaborée, plus Tanahashi-esque) devrait faire l'affaire.

- Mon "booking" : Même match.

- Mon pronostic : Hiroshi Tanahashi.

 

NEVER Openweight Championship - Lumberjack Death-Match : Minoru Suzuki © vs. Hirooki Goto

Strong-style traditionnel, mentalité narrative conservatrice .... et Lumberjack Death-Match ?! Après le Ladder Match entre Kenny Omega et Big Mike l'an dernier, DOMINION revient avec un autre "gimmick match" à l'américaine, avec une promesse d'allure de "deathmatch wrestling" à la japonaise ! Sans doute que, malheureusement, nous n'irons pas jusque là. Cela dit, une revanche entre Suzuki et Goto semble tout de suite plus intéressante.

Si Goto mérite d'être mieux traité et présenté, le Suzuki-Gun a besoin de se cramponner à cette seule ceinture "importante" qu'il ait encore. Minoru Suzuki se doit, pour sa crédibilité et légitimité, de rester champion le plus longtemps possible. Dans un tel contexte, Goto peut très bien se montrer le plus combattif et vaillant possible, s'extirpant de tous les pièges du clan opposant ... jusqu'à tomber face à un obstacle surprise - par exemple, le retour en puissance de Davey-Boy Smith Jr. (seul, car Lance Archer, blessé, ne reviendra pas tout de suite) - laissant une opportunité de victoire à Suzuki. En tout cas, un match intéressant en perspective !

- Mon "booking" : Minoru Suzuki (c) vs. YOSHI-HASHI (pas fan du tout, mais son "push" demande d'être matérialisé. Les fans auraient été derrière YOSHI-HASHI, et une victoire "clean" aurait aidé Suzuki).

- Mon pronostic : Minoru Suzuki.

 

IWGP Junior Heavyweight Championship Match : Hiromu Takahashi © vs. ??

Première surprise : l'invincible Hiromu Takashi depuis son retour "repackagé" a été plus que faiblard au cours de ce Best of Super Juniors Tournament. Deuxième surprise : Jushin Liger ayant pourtant annoncé que ce dernier sera SON dernier, n'a pas gagné un seul combat ! La dernière route glorieuse de Liger vers DOMINION se dessinait toute seule, mais la NJPW a décidé d'aller vers l'imprévisible.

Ainsi, à la vue des scores (arrêtés au moment de l'écriture de ce texte), je me tente à prédire que le vainqueur de ce tournoi sera soit Will Ospreay (vainqueur l'an dernier et compétiteur-meneur cette année), pour la nouveauté d'Hiromu vs. Ospreay, ou KUSHIDA, vers un troisième opus face à Hiromu. Je favorise le "story-heavy" allant avec la deuxième option, mais quoi qu'il en soit, de tels matches devraient être monumentaux !

- Mon "booking" : Hiromu Takashi (c) vs. Jushin Thunder Liger.

- Mon pronostic : Hiromu Takashi (vs. Will Ospreay), KUSHIDA (vs. Hiromu).

 

IWGP Tag Team Championship Match : War Machine (Hanson & Rowe) © vs. Guerrillas of Destiny (Tama Tonga & Tonga Roa)

Les deux "top-teams" du roster s'affrontant enfin, rien de plus logique. Néanmoins, peut-être un peu dommage de "booker" un tel "gaijins vs. gaijins" à Osaka, au lieu de le tenir en Californie.

- Mon "booking" : War Machine (c) vs. Ishii & Yano.

- Mon pronostic : War Machine.

 

IWGP Junior Tag Championship Match : Roppongi Vice (Rocky Romero & Trent Barretta) © vs. The Young Bucks

De nulle part, bouche-trou et trop rapide. Laisser Kanemaru & Taichi champions en sortant de Wrestling Dontaku 2017 en aurait fâché plus d'un, mais le nouveau couronnement de RPG Vice, venant enfin à bout de l'insupportable duo du Suzuki-Gun, aurait eu encore plus d'impact - qui plus est, sur un scène telle que celle de l'Osaka Jo-Hall.

De plus, de même que pour le match précédent, un tel affrontement "gaijins vs. gaijins" était une occasion parfaite d'être placé lors d'une des deux soirées à Long Beach.

- Mon "booking" : Kanemaru & Taichi (c) vs. RPG Vice.

- Mon pronostic : The Young Bucks.

 

Open Challenge Match : Cody (Rhodes) vs. Michael Elgin

Invaincu, Cody a légitimement demandé d'avoir un vrai défi mis face à lui. La NJPW a choisi son "tough babyface gaijin" favori, Big Mike. Un très bon choix, qui pourrait servir d'un point de vue narratif. Néanmoins, Cody a surtout besoin d'être mis au niveau du "strong-style" japonais : à mon sens, Tiger Mask W (Kota Ibushi) aurait été un adversaire parfait pour remplir ce rôle (et surtout, aurait profité de la relative importance de ce Singles Match ... lui qui reste bloqué en "mid-card" depuis le show-anniversaire).

Pour revenir aux bénéfices narratifs éventuels évoqués, dans le match ici présent. D'abord, cela risque de remettre Michael Elgin dans une position forte, adéquate avant le G1 Climax. Ensuite, en cas de défaite, Cody pourrait enfin revétir la casquette du "heel gaijin" détestable qu'il se doit d'être ... imaginons, pour reprendre les rênes d'un Bullet Club dissous ?

- Mon "booking" : Cody vs. Tiger Mask W.

- Mon pronostic : Michael Elgin.

PS : Concernant le reste de la carte non-annoncé, il importe peu donc je ne m'étendrais pas dessus. Simplement, je prédis un NEVER 6-Man Tag Championship Match entre le super trio de LIJ et, pourquoi pas, un trio de 3rd Generation/New-Japan Dads (Yuji Nagata & Ten-Koji ?).

Avant d'aborber les cartes (non exhaustives !) que j'ai imaginé pour les G1 Special in USA, je tiens à faire part des précisions et contraintes que nous connaissons :

- La NJPW a promis une défense des titres suivant au cours du week-end : IWGP Heavyweight Championship, IWGP Inter-Continental Championship, IWGP Junior Tag Championship et IWGP Tag Team Championship. Ainsi que le couronnement du premier champion américain IWGP, au cours d'un probable 8-Man Single Elimination Tournament (pas "round-robin", avait précisé Dave Meltzer). Les participants connus sont, pour l'instant, Jay Lethal et Hangman Page. Cody Rhodes et Michael Elgin y prendront surement parts aussi.

- La liste complète du roster pour ce week-end historique est ICI. Elle n'inclut pas Togi Makabe, Yuji Nagata, Satoshi Kojima, Tiger Mask W, Ricochet (?!), Hirooki Goto, Minoru Suzuki, etc. Un très grand dommage, surtout pour des shows qui se voulaient du standing de la NJPW, et non d'un énième "crossover" glorifié ...

- Enfin, toujours vers le lien ci-dessus, il a été annoncé que la première soirée sera diffusée en directe sur NJPW World et sur AXS TV aux States. En conséquence, le "booking" du show risque d'être plus événementiel et américain, mais aussi plus court (pour des raisons télévisuelles), que le suivant. Ce dernier ne sera diffusé que sur NJPW World.

 

NJPW G1 Special in USA (Night #1) - 01/07/2017 - Long Beach Convention Center

NjpwaxsIWGP Junior Tag Championship - Ladder Match : The Young Bucks © vs. RPG Vice

 

Plutôt qu'une simple revanche 3 semaines plus tard, autant embrasser le fait qu'elle aura lieu sur le territoire américain. S'il y a bien d'autres lutteurs de la NJPW qui peuvent offrir un second Ladder Match de qualité, ce sont ces deux duos. Non seulement, les fans américains en seront fous, mais en plus, cela montre l'importance que donne la NJPW au catch américain qu'elle compte conquérir dans les prochaines années. Enfin, quoi de mieux pour ouvrir cette première soirée en dircet sur AXS TV ?

- V1 "booking" : RPG Vice © vs. Ricochet & Matt Sydal (en effet, ce dernier ne travaille plus pour la New-Japan, à cause de son banissement du Japon (pour possesion de marijuana) mais pourrait avoir une apparition exceptionnelle possible sur le sol américain).

- Résultat : The Young Bucks (plus populaires aux USA, mais RPG Vice mérite un plus long règne).

 

IWGP United-States Championship Tournament - First Round Matches : Cody (Rhodes) vs. Jay White / Jay Lethal vs. David Finlay / Michael Elgin vs. Billy Gunn / Hangman Page vs. Juice Robinson

D'après les annonces déjà faites, ce tournoi risque d'être d'un format classique à 8 participants, ne comptant que des "occidentaux". En plus des noms déjà évoqués plus haut, j'ai essayé de profiter des différents listés par la NJPW elle-même pour en faire quelque chose de fidèle à l'intention estimée, et d'efficace.

- V1 "booking" : Néant, car imaginé avant l'annonce de ce tournoi.

- Résultats : Cf. Night #2.

 

Los Ingobernables de Japon (Tetsuya Naito, BUSHI, SANADA, EVIL & Hiromu Takahashi) vs. KUSHIDA, Jushin Thunder Liger, Dragon Lee, Volador Jr. & Titan

Un fourre-tout, histoire que le plus grand monde puisse être représenté. Mais un fourre-tout dont la NJPW a seule le secret pour en faire une bonne et délicieuse tambouille.

D'un point de vue "fantasy booking", je permets d'expliquer l'absence d'Hiroshi Tanahashi du fait de son prédit "heel-turn", et donc de son incompatibilité croissante avec ses anciens alliés. Il pourrait très bien montrer sa frimousse, faisant sa star pour regarder de haut Naito avant de faire face à son challenger du lendemain, EVIL.

- V1 "booking" : Un LIJ vs. 3rd Gen ou un LIJ vs. Team CMLL, au choix.

- Résultat : LIJ.

 

IWGP Heavyweight Championship Match : Kazuchika Okada © vs. Kenny Omega

Difficile comment faire autrement si la NJPW ne veut pas décevoir, après tant de "hype". (Même si les bons fan-analystes du New-Japan Purocast prédisent Okada vs. Rhodes ...)

Dans mon idée de "booking", à partir de DOMINION, le match semble logique et tout aussi excitant même à 3 semaines d'écart. Pour en savoir plus sur le déroulé du match en lui-même : LIRE LA DEUXIEME PARTIE.

- V1 "booking" : Même chose, avec un "heel-turn" de Cody (avançant la dissolution du Bullet Club, se séparant de The Elite). CF. TEXTE CI-DESSUS

- Résultat : Kenny Omega, évidemment.

 

NJPW G1 Special in USA (Night #2) - 02/07/2017 - Long Beach Convention Center

(Attention ! La suite de ce "fantasy booking" n'a aucun lien de cause-à-effet avec Night #1. Elle reste proche d'une version prédictive : le "heel-turn" de Cody Rhodes est ce que j'envisagerais mais pas ce que je prévois. Ainsi, la carte ci-dessous ne découle pas de cet événement ....)

Iwgp us championshipKenny Omega, The Young Bucks & Bad-Luck Fale vs. Kazuchika Okada, Tomohiro Ishii & RPG Vice

Un autre match-valise, cette fois avec les deux stars de la veille pour que les fans absents de cette dernière puissent en profiter aussi. Et puis, que ce serait la NJPW sans Tomohiro Ishii enfin ! Dommage, simplement qu'il ne puisse pas être mieux exploiter pour le démontrer ...

- V1 "booking" : Quelque chose d'un peu similaire, mais d'un peu plus américain. Avec une apparition surprise et vengeresse de Kenny Omega, pour contrer Cody Rhodes ayant pris sa place. Puis, pour calmer le pandémonium en découlant, une arrivée en trombe de Tiger Mask W ... Avant un face-à-face avec le champion, pour lui montrer son vrai visage : celui de son meilleur ami-adversaire, Kota Ibushi, dernier participant du G1 Climax 27 !

- Résultat : Team CHAOS, avec une victoire d'Ishii sur Fale.

 

IWGP United-States Championship Tournament - Semi-Finals #1 : Michael Elgin vs. Cody (Rhodes)

La revanche de DOMINION, qui semblerait octroyer "kayfabe" une victoire à Elgin. Seulement, apprenant de son erreur humiliante de cette fois dernière (trop confiant, il n'avait ordonné aucune intervention en sa faveur ... à son détriment), Cody l'emporterait en usant de bassesse. Enfin, son côté "heel" ressortirait et, surpassant son in-ring moyen (pour le standard de la NJPW), deviendrait enfin un prétendant dangereux et crédible de fait.

- V1 "booking" : Aucun.

- Résultat : Cody, par tricherie ou intervention du Bullet Club.

 

IWGP United-States Championship Tournament - Semi-Finals #2 : Juice Robinson vs. Jay Lethal

Le match de haute compétitivité classique. Jay Lethal serait parfait de bout en bout, l'expérimenté ex-champion de la ROH. Cependant, Juice et sa ténacité chevaleresque l'amènerait à la victoire, même dans l'épuisement. Le titre qui semblait être destiné à Elgin ou Cody, soudain paraît être fait pour lui. Mieux : il le mériterait même !

- V1 "booking" : Aucun.

- Résultat : Juice.

 

IWGP Tag Team Championship Match : War Machine © vs. The Briscoes vs. Guerrillas of Destiny

Les trois équipes seront présentes. Un match de championnat sera organisé. D'une pierre deux coups.

- V1 "booking" :  War Machine © vs. GoD.

- Résultat : War Machine, continuant leur règne bien parti.

 

RPW:UK British Heavyweight Championship Match : Zack Sabre Jr. © vs. Marty Scurll vs. Will Ospreay

ZSJ étant le seul représentant du Suzuki-Gun listé pour ces shows, il se devait d'avoir sa part d'importance. Un 3-Way entre britanniques pourrait être une manière fort favorable pour les présenter chacun.

- V1 "booking" : Aucun.

- Résultat : Zack Sabre Jr. (Will Ospreay a encore le temps d'avoir un règne glorieux - Junior Title ? - à la NJPW, et Marty Scurll vient d'arriver).

 

IWGP United-States Championship Tournament - Finals : Juice Robinson vs. Cody (Rhodes)

Juice Robinson, le "babyface" soutenu mais épuisé. Cody, le "heel" hué et certain de l'issue de ce match. Une opposition intéressante in-ring et une tension narrative classique pour l'accentuer et en faire un match de haut acabit. Et, à l'ancienne aussi, une victoire du "heel" pour faire encore marinner et patienter le moment de gloire du "babyface".

- V1 "booking" : Aucun.

- Résultat : Cody, par tricherie ou intervention du Bullet Club (l'une ou l'autre, celle qui n'a pas été utilisée en demi-finale).

 

IWGP Inter-Continental Championship Match : Hiroshi Tanahashi © vs. EVIL

Contrairement à Okada vs. Omega III (jeu de mots), une troisième édition de Tanahashi vs. Naito à seulement 3 semaines de la deuxième serait contre-productive. Rival de Tanahashi depuis plusieurs mois, EVIL pourrait le défier pour en finir aux Etats-Unis, et défendre l'honneur de LIJ, avec une ceinture en jeu cette fois.

- V1 "booking" :  Hiroshi Tanahashi © vs. Hirooki Goto.

- Résultat : Hiroshi Tanahashi, précédant une bagarre avec Naito ... puis une apparition séparatrice, de Michael Elgin - défiant le champion, en prémisse d'événements à venir.

 

NJPW G1 Climax 27 et plus loin !

Kotanadkennt

Jusqu'à récemment, le G1 Climax 27 semblait être destiné à Katsuyori Shibata. Malheureusement gravement blessé, nous savons que ce ne sera pas le cas. Le tournoi en devient encore plus flou, donc imprévisible, donc doté de myriades de possibilités.

Kazuchika Okada défait se reprend-il dès le G1, en vue d'une vraie belle face à Omega à Wrestle Kingdom 12 ? Ou alors, de la même façon, pour Tetsuya Naito ? Un retour en force d'Hirooki Goto ? La surprise avec Minoru Suzuki ? Hiroshi Tanahashi vainqueur vers une unification des titres, ou un bouleversement de tradition, choissant de placer le focus sur le titre Inter-Continental de manière exceptionnelle ? Ou, encore plus inimaginable, une victoire du champion Kenny Omega, pour la deuxième année consécutive, amenant une suite des programmes encore plus mystérieuses ?

Des arguments pour et contre seraient valables pour chacun. Personnellement, ma préférénce a toujours été l'option suivante : Kota Ibushi. Il a payé sa dette envers la NJPW, offusquée qu'il ait été à la WWE le temps d'un été l'an dernier. Il a fait un excellent travail pour faire de Tiger Mask W un élément crédible du roster, mais celui-ci s'essouffle désormais par manque d'inspiration et de direction. Il est temps pour lui de redevenir un simple personnage de manga, et pour Ibushi de tomber le masque.

'The Golden Star' est encore au top, pour combien de temps ? Il est encore du côté de la NJPW, mais pour combien de temps ? Kenny Omega est là, il sera champion, mais pour combien de temps ? La NJPW doit saisir cette opportunité et orchestrer Omega vs. Ibushi pour son titre suprême au Tokyo Dome. Ne serait-ce que sur la promesse laissée par leur affrontement du calibre d'Omega vs. Okada I, à la DDT il y a quelques années.

Et si ce n'est pas avec une victoire au Climax, ou même pour le titre poids-lourd, elle se doit de l'organiser. Pourquoi pas autour du titre IC ? Ou même sans titre ! Surtout avec autant de pièces de puzzle méritant autant d'importance : Kazuchika Okada restant malgré tout "The Ace", Hiroshi Tanahashi surfant sur son momentum de "heel-turn", Naito remontant sérieusement la pente et grandissant en route, Minoru Suzuki et Hirooki Goto qui ne doivent pas être laissés sur le bord de la route, sans parler d'Hiromu Takahashi, KUSHIDA, EVIL, SANADA, Ishii, etc.

Et puis, toujours une pensée pour Shibata (et Tomoaki Honma aussi, bien sûr, mais pour lui WK12 devrait relever de l'ordre du possible). Quel plaisir ce serait, de le voir remonter sur le ring à la fin du Tokyo Dome Show pour défier Kazuchika Okada par exemple ?

Vers Wrestle Kingdom 12 (V2)

- IWGP Heavyweight Championship Match : Kenny Omega © vs. Kota Ibushi

- Challenge Match : Kazuchika Okada vs. Tetsuya Naito

- IWGP Inter-Continental Championship Match : Hiroshi Tanahashi © vs. Hirooki Goto

- IWGP Junior Heavyweight Championship Match : KUSHIDA © vs. Hiromu Takahashi vs. Will Ospreay

- NEVER Openweight Championship Match : Minoru Suzuki © vs. Tomohiro Ishii

- IWGP United-States Championship Match : Cody (Rhodes) © vs. Juice Robinson

Il était une fois ... Kenny Omega vs. Kazuchika Okada III

Omega okada

1er juillet 2017 – Long Beach, Californie, Etats-Unis. Il est 19h30, heure locale, au Long Beach Convention & Entertainment Center. Plus de 3.000 fans de catch japonais, en provenance de toute l'Amérique du Nord, et des dizaines de milliers d'autres en direct sur AXS TV, y sont rassemblés et n'attendent qu'une chose : le plat de résistance, un Main-Event pour le championnat du monde poids-lourd IWGP de la New-Japan Pro-Wrestling. Le champion ? L'indétrônable #1 de la compagnie, 'The Rainmaker' Kazuchika Okada. Le challenger ? Le plus nippon de tous les canadiens, l'inimittable Kenny Omega.

 

Près d'un mois auparavant, à Osaka lors de DOMINION 2017, ils avaient dépassés de nouvelles limites. Déterminés à surpasser les attentes, déjà immenses suite à leur premier affrontement « étoilé » en janvier dernier à Wrestle Kingdom 11, Okada et Omega avaient tout donnés pendant une heure. 12 ans que les aficionados de la New-Japan n'avaient pas assistés à une égalité pareille, un 60-Min Time Limit Draw ! Une nouvelle fois, les deux coureurs de ce marathon avaient été ensuite au cœur de tous les débats de la sphère catch. Résolument objectif, l'érudit critique Dave Meltzer n'avait pas daigné leur accorder une seconde note de 6 étoiles sur 5. A la surprise de tous, il s'était simplement contenté d'un 4,5/5 …

 

Du côté de la New-Japan, néanmoins, tout se déroulait à merveille. Compte tenu de l'égalité, un rematch entre les deux combattans s'imposait : Okada vs. Omega, troisième du nom, était programmé pour conclure la première des deux soirées intitulées « G1 Special in USA ». Ces dernières étant d'ores et déjà complètes depuis des mois, les promoteurs s'étaient attelés à modifier un tant soit peu leurs plans. Suscitée l'obligation de venir voir Okada-Omega II sur le sol américain, sans en faire profiter le Japon, n'était plus nécessaire. En programmant plutôt deux opus d'affilé, chacune des « fanbases » pourrait en profiter, tout en exploitant l'effet de surprise générale. Qui plus est, le champion apparaîtrait plus solidement aux yeux des occidentaux, et le challenger plus désespéré de ne pas rater son ultime chance à la gloire éternelle … et accessoirement à cette lourde et imposante ceinture de cuir et d'or qu'il désire.

 

19h45. Après une vidéo d'introduction adrénalinisante, les entrées respectives des combattants et leurs introductions respectives sur le ring par l'authentique présentateur nippon, la cloche sonne enfin.

 

SplashL'action est épique, mais le ton reste différent des deux matches. Après le spectaculaire chef-d'oeuvre pour premier opus, le marathon technique et hâletant lors du second essai, ce troisième chapitre est tendu, colérique, presque personnel. Le rythme est inversé : les deux hommes essayent d'en finir dès le début ! Puis, ils se séparent, s'évitent même … Et lorsqu'en contact, contrent les contres des contres. Jusqu'à ce que l'un d'eux arrive à prendre le contrôle, instable, de la situation : celui-ci n'est autre que le champion.

Alors que le vent semble progressivement tourner en la faveur de ce dernier, une réalisation se sent dans le public : « et si Omega était venu ici pour être défait, une nouvelle fois ? Et si la NJPW voulait depuis le début qu'Okada s'impose encore une fois comme son invincible champion ? ».

 

Okada se déconcentre, trop confiant en son plan. Il croit que la victoire est déjà sienne. Le champion si méthodique, au sang-froid sans pareil, laisse place à sa subjectivité : Omega l'a déjà mis en danger la dernière fois, et maintenant qu'il est dominant, il sent qu'il peut enfin s'en débarasser, le taire. Il veut s'en débarrasser, il veut le taire. Une bonne fois pour toutes !

 

Mais, c'est sans compter sur la détermination sans faille et la passion incommensurable du challenger. Un calme et parfait Tombstone Piledriver. RainMaker pose. Premier RainMaker Lariat … Seulement deux. Un second, évité : Kenny Omega profite du flotemment trop confiant laissé par Okada, et reprend la main. C'est reparti comme au Tokyo Dome ! Aucun cadeau, des coups de genoux, des hurricanranas, qui en achèveraient plus d'un !

 

Don t let goRain-Trigger ! Okada tombe … mais ne lâche pas le poignet de son bourreau. Comme tenu par de lourdes chaînes, Omega ne peut s'en détacher. Il tente un tombé … Son adversaire se relève, et le regarde droit dans les yeux. Les deux hommes se remettent debouts, ils sont face-à-face – Omega bouche-bée, Okada les yeux enflammés de combativité. Ce dernier entraîne le premier par surprise dans une troisième tentative de son « finisher ». 'The Cleaner' l'esquive, il glisse, pivote, se détâchant de son attache. En une seconde, il soulève le champion sur ses épaules et le renverse en avant : One-Winged Angel frappe enfin ! Et cette fois, le temps est avec lui ! Le tombé … 1 …. Okada se dégage déjà !

La foule, déjà debout, n'en croit pas ses milliers d'yeux rivés sur le ring. 'The RainMaker' se lève et confronte littéralement le canadien. Front contre front avec le prétendant au titre, Okada en impose comme Bad-Luck Fale, exprime une violente déviance à la Minoru Suzuki et une rage guerrière qu'aurait pu adopter un Katsuyori Shibata. Et justement, au pied du mur, il tente un coup de tête. Revigoré par l'adrénaline, Omega est plus rapide, il réagit en deux temps trois mouvements : un pas en arrière, un saut, un nouveau coup de genou dans la mâchoire. Okada est mis KO, il fait un quart de tour et ne sent même pas qu'à nouveau ses pieds quittent le sol. Second One-Winged Angel ! 1 … 2 ….. 3 !!!!

 

Omega belt20h25. En conclusion d'un long discours foisonnant comme il en a le secret, le nouveau champion du monde poids-lourd lance son désormais célèbre : « … Good bye, and good night ! ». Pour aider les dizaines d'objectifs braqués sur lui, Kenny Omega maintient sa lourde récompense dorée haut dans les airs, le regard porté vers les cieux. Puis, surélevé par les épaules de l'imposante Bad-Luck Fale, il toise la foule avec qui il semble être en communion, savourant son moment avec elle tout autant qu'elle le savoure. « Finalement, j'ai bien fait de rester ici » se dit Kenny, heureux que son talent et son travail soient reconnus à leur juste valeur. Un échange de regards malicieux avec son nouveau pote de bande, Cody Rhodes, habillé classement pour l'occasion. Un Too-Sweet et un Thumbs Up finissent d'entamer l'échange. Restant près de Fale, Rhodes lui fait un signe de la main : il montre un pouce baissé. En un clin d'oeil, le géant s'exécute en souriant et entraîne le leader du Bullet Club en arrière, dans un Electric Chair retentissant. Une rapide inspiration, les yeux écarquillés, puis des milliers de bouches-bées s'observent dans la salle. Fraîchement couronné, poussé de son trône, Omega gémit, se tord, puis s'apaise assommé par un tel choc au milieu du ring. Et alors que son assassin se révèle, le reste des catcheurs sur le ring est tourné vers la scène, confus, abassourdis. Seul Cody Rhodes leur tourne le dos, allumant un cigare. Nick et Matt Jackson, les meilleurs amis du nouveau champion, demandent furieux des comptes à Fale, sans obtenir une quelconque réponse. Le traître porte son visage vers Cody, à moitié concerné, lequel lui répond : « vas-y, mon grand ». Comprenant l'entourloupe, les Jacksons font un rapide pas sur le côté et décochent chacun simultanément un Superkick à la tête du géant. Mais ils n'atteignent pas leur cible : Fale les bloquent, agrippant leurs pieds le temps d'une seconde, puis s'en débarassent avant de mettrent ses deux compagnons du « Club » avec une Double-Lariat !

 

« Mon Dieu ! Un véritable régicide perpétré ici par Cody Rhodes et par Bad-Luck Fale ! » s'égosille Kevin Kelly aux commentaires, alors que de fortes huées se font entendre derrière lui dans le public. « Je n'en reviens pas … Pourquoi ? Pourquoi s'en prendre au leader du Bullet Club, le soir de son plus grand accomplissement ? ». « Deux mots : attention et vengeance », réagit son partenaire Don Callis. « Cody Rhodes veut prendre sa part de ''spotlight'' dans ce gâteau. Quant à Fale, on sait qu'il n'a pas bien pris les paroles un chouillat humiliantes que Kenny a eu à son égard après sa défaite contre Okada, à Wrestling Dontaku. » « Oui mais, les deux s'étaient réconcilliés immédiatement, non ? Tout cela n'aurait été qu'une façade pour Fale alors ! ».

Pendant ce temps, sur le ring, interrompant involontairement leur conversation, Cody Rhodes prend la parole. Acoudé aux cordes sur le bord du ring, se cachant derrière le mur nommé Bad-Luck, il déclare ironiquement : « les gars, ne faisons pas perdre plus de temps au public, hein. Surtout qu'ils doivent déjà être tristes de se dire qu'ils ne reverront pas Kenny catcher demain … quoique, c'est toujours mieux de le voir porter ses stupides collants multicolores, non ? Pour faire court : ceux qui veulent me rejoindre, moi et le ''vrai Bullet Club'', c'est par ici – et pour les indécis, on pourra toujours s'arranger ». Alors que les Bucks et Omega reprennent doucement connaissance, Hangman Page est le premier à venir vers Cody, un Too Sweet valide son inscription avant qu'il ne se dirige vers la rampe d'entrée. Yujiro, le regard amusé envers les blessés, se dirige vers Fale – Too Sweet – puis vers Cody, son nouveau leader, et suit le chemin pris par Page. Sans nouveaux adhérents à enregistrer, Rhodes lance un clin d'oeil à Tama Tonga & Tanga Roa, avant de repartir sur les épaules de Bad-Luck Fale – faisant mine de tirer avec son revolver imaginaire …

 

Cody rhodes shadow

Catch Puroresu NJPW NJPW G1 Special in USA

Ajouter un commentaire