Créer un site internet

Billet d'humeur : Comment expliquer le succès actuel du catch britannique ?

  • Par felix-g
  • Le 08/04/2016
  • Commentaires (0)

* Voici la question exacte qui m'a été posée sur ask.fm/Felixtaker et dont la réponse mérite meilleure exposition *

 

http://www.progresswrestling.com/wp-content/uploads/2016/03/Marty-Scurll-1000x600.jpgD'abord, doit-on parler du succès du catch britannique ? Est-ce un réel succès ? Et est-ce un succès britannique, ou simplement du catch indépendant situé en Grande-Bretagne ?
Le succès, lui, est culturel plus qu'autre chose. Depuis la mort de World of Sports, le catch britannique (et européen, par extension) n'a jamais tellement compté sur la scène internationale. Il a fallu attendre 2011-2012 pour voir le début de l'émergence de cette nouvelle génération du catch britannique, menée par l'ICW, la PROGRESS, la RPW ou encore la PCW. Outre la croissance et l'expansion progressive de ces promotions, incarnant ce "succès", c'est surtout le nouvelle place qu'il occupe dans le Monde du catch et son influence sur le circuit global. Autrement dit, le catch britannique est aujourd'hui mieux considéré et plus réputé (à la fois, par les fans et les professionnels - promoteurs et talents) que le catch mexicain, l'éternel #3 jusque là (qui garde à peine sa place en ce moment, grâce à Lucha Underground). De plus, en terme de réel succès, ou succès tangible, ce n'est que depuis peu qu'on peut vraiment le constater : PROGRESS qui investit plus de villes et bientôt encore une nouvelle "maison", ICW qui ne cesse de grossir son agenda et s'arroge des grandes salles connues du pays, la RPW et ses nombreux alliances internationales, etc.

Ensuite, ce n'est pas tant le catch britannique qui est la cause de ce "succès", mais bien autre chose de plus complexe. Comme remarqué plus haut, ce "boom" britannique a commencé en 2011-2012 avec la croissance de promotions déjà établies (ICW, RPW-IPW, etc) et l'émergence de nouvelles, plus modernes en leurs sens (PROGRESS et PCW en tête). Cette même période suivant la fameuse "pipebomb" de CM Punk qui a suscité un engouement nouveau, corrélé à une explosion à l'apogée d'Internet et des réseaux sociaux, rassemblant les fans donc favorisant une grande communauté plus accessible, et donnant accès à des contenus et des produits juque là invisibles des yeux non-avertis. Voilà ce qui a permis la renaissance de la NJPW (bien aidé par une "booking team" mieux avisée et des jeunes talents de haut acabit) et l'expansion de telles organisations, comme la ROH ou les promotions principales de Grande-Bretagne, mais aussi un succès (certes, différent des précédents, des années 1980s et 1990s) certain pour la WWE, et d'autres choses (des podcasts comme OSW Review et AE Podcast, s'implantant comme jamais).

Voilà tout ce qui fait ce "succès" du catch britannique.

 

Catch Catch Indépendant Catch Britannique PROGRESS ICW PCW RPW

Ajouter un commentaire