What I Liked This Month - Rétrospective : Un an en statistiques

Votre sélection mensuelle de matches à voir, What I Liked This Month, a un an ! Avec 72 matches cités au cours de ses 12 derniers mois (sans compter le hors-série sur le NJPW G1 Climax 27, exclus ici), il est temps de faire les comptes. Dans cette rétrospective, tout en statistiques et en grahiques, nous allons répondre à une dizaine de questions : qui, si l'on regarde les sélections de WILTM, est le meilleur catcheur de cette année 2017-2018 ? Quelle est la meilleure promotion ? Quelle ville accueille les meilleurs matches ? Un regard en data-visualisation sur cette chronique qui offre l'esquisse de réponses sur la réalité du monde du catch.

Un an de What I Liked This Month : Lire toutes les chroniques 2017-2018

Quel est le type de match le plus représenté sur WILTM ?

Wiltm stats matches

On ne pouvait évidemment commencer sans parler des matches eux-mêmes. Véritable pierre angulaire de cette chronique, ils constituent l'unité de base de cette analyse rétrospective. Les meilleurs d'entre eux ont été sélectionnés par WILTM et en un an, il y a eu de sacrées pépites ! D'Okada vs. Omega II à NJPW DOMINION 2017 à Almas vs. Gargano de NXT TakeOver : Philadelphia, en passant par WALTER vs. Thatcher à la PROGRESS ou même MOchizuki vs. Kzy de la Dragon Gate.

Force est donc de constater que la majorité des meilleurs matches cités sont bien des matches en simple, ou "Singles Matches". Et ce, qu'ils soient avec une stipulation (Ladder Match, No DQ Match, etc), lesquels représentent 8% des matches sélectionnés cette année, ou parties intégrantes d'un tournoi (c'est le cas pour 13% des matches cités), ou qu'ils soient le théâtre de la remise en jeu d'un titre de championnat, dont c'est le cas pour 28% des matches sélectionnés par WILTM.

Comme quoi il n'est pas nécessaire de s'ennuyer avec de l'"overbooking" pour produire un match de catch de grande qualité !

Quel est le titre le mieux disputé sur le ring ?

Wiltm stats titres

Même s'il n'y a pas besoin qu'un titre soit remis en jeu dans un match pour que ce dernier soit de qualité, il lui rajoute toujours plus d'importance et d'enjeu. L'excellence des matches de championnat revêt donc un attrait particulier, davantage de suspens et de gravité pour le spectateur et de prestige pour le titre disputé.

Cette année, dans WILTM, le titre de championnat le plus représentatif de cette philosophie est sans conteste l'IWGP Junior Heavyweight Championship. Il faut dire qu'entre la rivalité KUSHIDA vs. Ospreay, et le règne de celui-ci de Wrestle Kingdom 12 à DOMINION 2018, on a été gâté ! (Et comme nous le verrons plus bas, ce n'est pas pour rien que Will est impliqué dans ce résultat.) Les deux titres poids lourds principaux de la NJPW et de la Pro-Wrestling NOAH se disputent, quant à eux, la deuxième place : le premier grâce au règne historique de Kazuchika Okada, et le second, non sans l'aide, du sacre du premier "gaijin" en tant que GHC Heavyweight Champion – Eddie Edwards – et du règne, bref mais intense, du jeune Kenoh.

Quelle promotion produit les meilleurs matches ?

Wiltm stats fede

Comme on le pressent déjà avec ces premières statistiques, la NJPW domine sans peine les données, et donc les sélections mensuelles de WILTM.

Stat' la plus représentative de cette tendance, elle est clairement la promotion la plus citée au cours des douze derniers mois de la chronique, avec 44% de "parts de marché" si je puis dire. Il faut avouer qu'elle couvre beaucoup plus de terrain entre ses multiples tournois (BOSJ, New-Japan Cup et bien sûr le G1 Climax, dont nous reparlerons plus bas), ses nombreux titres, ses multiples shows et surtout un super roster - sans parler de la qualité, quasi-irréprochable, de son "booking". La New-Japan a, qui plus est, sorti l'artillerie lourde en 2017-2018 : sur la première année d'existence de WILTM, on retrouve déjà de futurs classiques comme la série de matches entre Okada et Kenny Omega, la finale du G1 Climax 27 entre Omega et Tetsuya Naito ou encore la rivalité de Juniors entre KUSHIDA et Ospreay.

Loin derrière elle, on retrouve à la tête du reste du peloton, avec 10% de représentation, le roster "alternatif" de la WWE, NXT. Plus encore cette saison qu'auparavant, NXT est devenu l'endroit rêvé pour rassembler parmi les meilleurs catcheurs du circuit indépendant international et ainsi produire certains des meilleurs matches de l'année pour la WWE, en alliant grandes rivalités et capacités in-ring de top niveau : la preuve avec Aleister Black vs. The Velveteen Dream ou Johnny Gargano vs. Tommaso Ciampa plus récemment.

Il ne faut cependant pas oublier des promotions petites mais aux matches marquants comme la Wrestle-1 (je pense à Ashino vs Kuroshio pour le titre majeur), la Lucha Underground (avec KIllshot vs. Dante Fox à Ultima Lucha Tres) ou la promotion de Joshi Puroresu Sendai Girls, offrant notamment le premier match féminin de WILTM et qui sera difficile à détrôner.

Quelle ville accueille les meilleurs matches ?

Wiltm stats ville

Fief de la NJPW et adresse du légendaire et hyper-actif Korakuen Hall, Tokyo domine de très loin cette catégorie avec pas moins de 25 citations sur plus d'une soixantaine de matches sélectionnées en 12 mois. Entre le Sumo Hall et le Tokyo Dome, la capitale du Japon accueille parmi les plus grands shows et donc les meilleurs matches de la New-Japan, chaque année.

On retrouve ensuite en deuxième position la Nouvelle-Orléans, théâtre du WrestleMania Week-End en 2018, de fait surpeuplée en "super-shows" et "dream cards" du circuit indépendant. Ex-aequo à la troisième position avec Osaka, Londres représente enfin le coeur du circuit britannique toujours en plein "boom" grâce à des promotions résidentes puissantes, telles que la PROGRESS à l'Electric Ballroom ou la RevPro au York Hall.

Dans quelle salle peut-on les voir ?

Wiltm stats salle

Si vous vous rendez au Japon et que vous voulez assister à un show de catch japonais, il est fort probable que le meilleur endroit pour y arriver est au Korakuen Hall, véritable mecque du Puroresu. Beaucoup de promotions nippones en ont fait leur maison, qu'elles soient petites comme la Wrestle-1 ou la Dragon Gate, en reconstruction comme l'All-Japan ou la NOAH ou grandes comme la NJPW. Avec sa capacité maximal de 1900 personnes, c'est également le "checkpoint" de tous les grands tournois annuels - du G1 Climax au BOSJ, en passant par le Champion Carnival et la Global League - et d'une majorité de matches de championnat.

Outre les Sumo Hall et Tokyo Dome, places fortes de la sur-dominante New-Japan (actuellement la seule à pouvoir les louer à sa guise), on retrouve en deuxième position le Turbinenhalle d'Oberhausen, en Allemagne. Il est l'équivalent de l'ECW Arena pour la wXw qui, depuis quelques années y tient ses plus grands shows et tournois, tels que l'annuel 16-Carat Gold Tournament désormais de renommée internationale ou la World Tag Team League.

Quant au Smoothie King Center de la Nouvelle-Orléans, il a été le lieu de l'excellent NXT Takeover : New-Orleans, cités à maintes reprises dans l'édition d'avril 2018.

Quel show a été le plus représenté sur WILTM ?

Wiltm stats shows

En parlant de shows, rares sont ceux qui ont été cités plusieurs fois dans une même édition de WILTM. En 2017-2018, les deux plus grands "super-shows" des deux promotions dominantes - la NJPW et la NXT - ont été ainsi représentés à parts égales.

Wrestle Kingdom 12 a été marqué par un Hirooki Goto vs. Minoru Suzuki surprenant de qualité après une année de médiocrité, le 4-Way pour le titre de champion Junior marquant le second couronnement de Will Ospreay et enfin, le "dream match" opposant Kenny Omega à Chris Jericho. Quant au "hit" du WrestleMania Week-End 2018, NXT TakeOver : New-Orleans était un show gonflé à blocs avec la première rencontre de la rivalité de l'année, entre Johnny Gargano et Tommaso Ciampa, le couronnement d'Aleister Black contre Andrade 'Cien' Almas et la première remise en jeu du North-American Championship dans un Ladder Match. A noter que, ce week-end là, la ROH n'était pas loin derrière avec Supercard of Honor XII, bien aidé par son propre Ladder Match et ce bon Kota Ibushi.

Enfin, remarquons que la nouvelle reconstruction de la NOAH semble en bonne voie d'après les statistiques : ne serait-ce qu'ici avec son show Winter Navigation (Day 11) de l'hiver dernier.

Quel tournoi fournit les meilleurs matches ?

Wiltm stats tournoi

Si un tournoi permet de faciliter le "booking" pour une promotion, mais surtout de créer facilement de nouvelles stars et d'augmenter le prestige de ses titres de championnant, il facilite aussi la production de matches d'excellente qualité.

Hors-Série - What I Liked ... In The G1 Climax 27

Sans compter le hors-série qui lui est consacré (voir lien ci-dessus), le fantastique G1 Climax 27 occupe sans soucis la première place dans le domaine avec 5 matches cités sur deux mois. A voir si le G1 Climax 28 fera, cette année, autant ou mieux !

La deuxième place se partage entre trois tournois. D'abord, deux autres tournois de la NJPW : les éditions 2018 du meilleur tournoi poids-moyen de la planète, Best of the Super Juniors (dont la sélection ne comprend pas celle prévue pour le mois de juin, composé de sa phase finale), et la New-Japan Cup maîtrisée de bout en bout par Zack Sabre Jr. Enfin, ils côtoient le tournoi par équipe de la promotion allemande, wXw, mené cette année par le duo star de Ringkampf, WALTER & Timothy Thatcher.

Quel mois réserve le plus de matches d'excellence ?

Wiltm stats mois

Nous abordons maintenant les deux dernières, et plus importantes, catégories. Avec 72 matches au total sur un an, la composition des sélections mensuelles de WILTM ont souvent varié, pourtant on reconnaît aisément certaines tendances logiques au fil des mois.

Avec respectivement 8 et 10 matches sélectionnés, les mois de janvier et avril 2018 ont été soumis à la dominance d'une part de Wrestle Kingdom 12 (avec, pour rappel, 3 matches sélectionnés) et d'autre part, l'influence du WrestleMania Week-End 2018, avec des "super-shows" sur-vitaminés comme NXT TakeOver : New-Orleans et ROH Supercard of Honor XII.

Remarquons par ailleurs le placement des mois de mars et de mai, autour de ce 'Mania Week-End, chacun comportant 7 matches sélectionnés. Pourtant, attention, l'effet de proximité est trompeur : aucun match de ces éditions n'est attaché aux rivalités d'avril. En effet, le mois de mars est particulièrement bien aidé par la New-Japan Cup tandis que le mois de mai est dominé par Wrestling Dontaku 2018 et les premiers jours du BOSJ XXV. Malgré cet effet statistique, c'est toujours bien la NJPW qui a dominé cette première année de part en part ! 

Quel a été le catcheur le plus cité dans WITLM en 2017-2018 ?

Wiltm stats catcheur

Enfin, quoi de mieux qu'une sélection mensuelle (la plus objective possible bien sûr !) pour déterminer mathématiquement et statistiquement le meilleur catcheur de l'année ? En l'occurrence, avec 9 apparitions sur 72 matches cités en 12 mois, c'est le jeune "high-flyer" surdoué britannique, Will Ospreay, qui remporte la palme de cette première saison de WILTM !

En 2017-2018, que ce soit à la NJPW face à KUSHIDA plusieurs fois, Marty Scurll ou même Kazuchika Okada, face à Matt Riddle à l'EVOLVE ou Rey Mysterio à l'ex-WCPW, il a toujours su montrer son talent indéniable et sa polyvalence grandissante. Sans oublier son excellent règne de champion Junior IWGP de janvier à juin 2018. 

Parce qu'on ne peut aujourd'hui parler de "meilleur catcheur mondial" sans le citer, on retrouve évidemment non loin derrière la 'Best Bout Machine' bien nommée, Kenny Omega. Il nous a offert certains des matches les plus épiques et marquants de cette première saison de WILTM - ne serait-ce qu'avec ses chefs d'oeuvre contre Okada ou le très attendu "dream match" opposant les Golden Lovers réunis et ses amis les Young Bucks. On retrouve d'ailleurs son 'Golden Lover', Kota Ibushi, fort d'un retour réussi à la NJPW en quatrième position, juste derrière WALTER.

L'Autrichien est l'un des meilleurs poids-lourds de l'année 2017-2018, une saisons qui a été pour lui celle de l'extension de sa notoriété internationale. Que ce soit à sa maison-mère de la wXw, face au jeune Ilja Dragunov ou en duo avec Timothy Thatcher, à l'EVOLVE face à Keith Lee ou à la PROGRESS contre Matt Riddle, le nouveua maître de l'atémi nous a mis une belle claque cette année !

Enfin, on retrouve le toujours excellent KUSHIDA, et sa constante solidité, en cinquième position. Souvent sous-estimé, il est pourtant l'un des catcheurs les plus polyvalents du monde comme l'ont montré cette année ses duels d'antologie contre Hiromu Takahashi ou Will Ospreay.

 

Will Ospreay gardera-t-il son titre de meilleur catcheur au monde ? La NJPW conserava-t-elle son statut dominant sur le marché du catch de qualité ? Le G1 Climax 28 sera-t-il à la hauteur du précédent ?

Les réponses à toutes ses questions dans la prochaine saisons de What I Liked This Month, à commencer par l'édition de juin 2018 dès la semaine prochaine !

Catch Catch Indépendant WWE NXT NJPW