Il était une fois au Japon : La Frontier Martial-Arts Wrestling

La Frontier Martial-Arts Wrestling (ou FMW pour faire court) est créer en 1989 par Atsushi Onita, elle ferme ses portes en 2002. La FMW est principalement connu pour avoir importé le catch 'Hardcore' au Japon, mais également pour l'avoir révolutionné et popularisé à travers le monde, inspirant au passage de nombreuses fédérations tel la Big Japan Pro Wrestling ou la Extreme Championship Wrestling de Paul Heyman. Cependant aucune de ces fédérations ne connaîtra une popularité comme celle de la FMW, qui a marqué les esprits des fans de catch japonais encore aujourd'hui.

Avant de créer la FMW, Atsushi Onita était la fer de lance de la division 'Junior Heavyweight' de la All Japan Pro-Wrestling, grâce à ce poste il voyage à travers le monde. Cependant en 1985 il subit une blessure et doit prendre sa retraite, laissant sa place à un jeune catcheur du nom de Mitsuharu Misawa. En 1989, Atsushi Onita veut prouver au monde du catch qu'il est de retour et prêt pour l'action, en affrontant un karatéka dans un vrai combat, Onita se fait disqualifier après avoir utilisé une prise de catch. Onita décide de créer sa propre fédération ou il déciderais des règles en vigueur que ce soit dans le catch ou dans les combats d'arts-martiaux, il la nomme Frontier Martial-Arts Wrestling. Le premier 'Main Event' de la FMW voit la revanche entre Onita et le karatéka, Masashi Aoyagi accompagné par les combattants de la World Karate Association, mais le combat finit en 'brawl' entre les catcheurs de la FMW et les combattants de la WKA, ce qui était alors inédit. La FMW propose durant ses premiers shows un mélange d'arts-martiaux et de catch, dans la lignée de la populaire UWF. Mais lors du troisième show, Onita décide d'inclure du fil barbelé, ce qui était jamais vu hors de Porto Rico, les fans accrochent immédiatement et la légende de la FMW est lancé. La FMW possédait également un dojo dirigé par Tarzan Goto qui fournira de futur grands catcheurs tel que Jado et Gedo, Hayabusa, Mr. Gannosuke, Masato Tanaka, ou Dragon Kid (qui ira parfaire son entraînement avec Ultimo Dragon par la suite).

En plus de proposé du catch particulièrement violent, la FMW posséde depuis sa création une division féminine, elle est la première fédération de catch du Japon à avoir une division féminine, mais la division ne présente pas de grandes catcheuses et Onita décide de recruter trois anciennes disciples de Jaguar Yokota issu du dojo de la All Japan Women's Pro-Wrestling (voir l'article sur la Joshi Puroresu) qui n'avait pas réussi à perçer, Megumi Kudo, Combat Toyoda et Reibun Amada font leurs débuts en équipe en attaquant les autres catcheuses de la FMW, mais elles servent de mentor dans les coulisses pour aider les filles à devenir meilleurs. Cepandant l'équipe se brise quand Combat Toyoda et Reibun Amada attaque Megumi Kudo qui devient la 'top face' de la division féminine et le visage de cette division jusqu'à la fin de sa carrière, étant l'une des plus populaires du roster hommes ou femmes. Les femmes de la FMW donné des matchs aussi violent que ceux fournis par les hommes (par exemple Megumi Kudo contre Shark Tsuchiya de 1997, ou Megumi Kudo contre Combat Toyoda de 1996).

La FMW innove durant sa première année présentant le premier match mixte du Japon, ou un show entièrement sur la mer, mais la grosse idée qu'aura Onita durant cette première année étant de totalement remplacé les cordes par du fils barbelés (comme sur l'image de Megumi Kudo). Onita décidera également de rajouté des explosions au fils barbelés, ce qui deviendra la marque de fabrique de la FMW, et ce type de match ne peut être vu qu'à la FMW, encore aujourd'hui aucune fédération n'en organise. Mais voilà Onita à sa première mauvaise idée (comprenait par la qui ne plait pas au public) quand il s'agit de promouvoir le show pour le premier anniversaire de la FMW. Onita devait aller à Porto Rico pour organiser un échange de talent avec la WWC (plus grande fédération de Porto Rico), et rencontrer l'un de leur promoteur Jose Gonzalez, mais la rencontre se passe mal et Onita est poignardé par Gonzalez ('kayfabe'). Si l'idée est aussi mauvaise, c'est parce que deux ans plus tôt, Jose Gonzalez était accusé d'avoir poignardé et tué Bruiser Brody, un catcheur, dans les vestiaires de la WWC. Malgré tout, la FMW continue son ascension et devient de plus en plus populaire grâce au bouche à oreille et au photo dans les magazines montrant des scènes de violence jamais vu avant, la FMW devient tellement puissante qu'elle fait venir des catcheurs étrangers tel que The Gladiator (connu sous le nom de Mike Awesome), Sabu, The Sheik (l'oncle de Sabu et entraîneur de Sabu et de Rob Van Dam), Tiger Jeet Singh (qui attaquait ses adversaires avec son sabre) ou encore Terry Funk, tous battu par Onita, qui devient de plus en plus populaire. C'est à cette époque que la FMW rencontre sa première fédération rival la W*ING qui profite du succès du catch 'Hardcore' créer par la FMW, mais la W*ING ferme dès 1994, écrasé par le succès de la FMW.

Atsushi Onita décide de rajouter une nouvelle règle à ses désormais célèbre 'Exploding Barbed Wire Match', cette règle étant que si le match dure plus de 15 minute, le ring explose (ce qui est vraiment impressionant), cette règle est mis en pratique pour la première fois dans un match opposant Atsushi Onita à Terry Funk devant plus de 40 000 fans. Même si la FMW est extrèmement populaire à cette époque à tel point qu'elle peut se permettre de vendre ses billets à 40 dollars, et particulièrement sa top star Atsushi Onita, dans les coulisses l'attitude de ce dernier exaspère les autres catcheurs qui n'ose pas lui dire craignant pour leur poste, Onita attire toute l'attention sur lui, battant un par un tout les catcheurs de la FMW, sauf son rival Mr. Pogo qui est le seul à pouvoir lui tenir tête sur le ring. A cette époque Onita envoie un jeune du dojo de la FMW, Eiji Ezaki, s'entraîné au côté de Rey Misterio Sr (l'oncle du célèbre Rey Mysterio) au Mexique. Eiji Ezaki créera sa 'gimmick' sous un masque et prend le nom de Hayabusa (qui signifie en japonais 'Faucon') et utilise un mélange de 'Lucha Libre' et de 'Puroresu'. Hayabusa fait ses débuts au Japon lors de la célèbre Super J Cup 1994 (un tournoi de 'Junior Heavyweight' remporté par Chris Benoit), organisé par la NJPW. Hayabusa est un très bon catcheur et malgré sa défaite au premier tour du tournoi, se voit offrir un contrat à la NJPW et à la IWA Japan, nouvelle rivale de la FMW, pour devenir la top star de la compagnie, mais Hayabusa refuse par loyauté pour la FMW.

Atsushi Onita continue d'occuper le Main Event, mais décide de prendre sa retraite en 1995 lors du show célèbrant le sixième anniversaire de la fédération, dans ce qui va devenir le plus gros show de l'histoire de la FMW et du catch 'Hardcore', au Kawasaki Stadium (le stade ou tout les gros shows de la FMW se tiennent) plus de 58 000 fans viennent assister au show, tellement de fans sont présent que le Kawasaki est obligé d'ouvrir une salle ou des fans regardent le show sur une télévision. L'évenement rapportera 2.5 millions de dollars à la FMW. Et le match que tout le monde attend étant le 'Main Event' qui voit le dernier match d'Onita (en théorie) contre la star montante de l'époque Hayabusa qui utilise un style différent proche de la 'Lucha Libre' dans la spécialité de la FMW un 'Barbed Wire Exploding Cage Match', mais contrairement à ce que voudrais la logique Onita refuse de perdre face à Hayabusa et quitte la FMW sur une victoire, malgré tout le match reste l'un des meilleurs de la FMW. Après le show Onita confie la fédération au 'head booker' de la fédération depuis le début Shoichi Arai, mais il ne la lui donne pas, il la lui vend, avec tout les titres et les droits, ce qui fait que l'argent qu'à rapporté le show anniversaire revient à Onita qui demande en plus sa paie pour être apparu dans le show.

La FMW n'attire plus autant de fans, car la défaite d'Hayabusa laisse un gout amer comme quoi il n'est pas aussi bon qu'Onita, les fans viennent voir les matchs de Megumi Kudo et rentre chez eux laissant des salles quasiment déserte pour les 'Main Event'. La FMW est au fond du trou et sa rivale, la IWA Japan se permet d'organiser un show au Kawasaki Stadium, ou est organisé le seul (encore aujourd'hui) 'Exploding Barbed Wire Match' non produit par la FMW, mais la IWA Japan ne met pas de dynamite donnant un match ridicule comparé au produit de la FMW. Petit à petit les fans commencent à s'interressez à Hayabusa qui est capable de prouesse indédit (il a inventé le 'Phoenix Splash'), est un très bon technicien (il a notamment inventé le 'Falcon Arrow' et popularisé le Uranage, qu'il appelait H Edge), il est également capable de fournir des matchs 'Hardcore' (par exemple son match avec Masato Tanaka contre Terry Funk et Mr. Pogo en 1996). Mais quand Hayabusa commence à interressez les fans, les anciennes gloires de la FMW prennent leur retraite, d'abord Combat Toyoda qui finira sa carrière dans l'un des plus beau match 'Hardcore' de l'histoire contre Megumi Kudo, ou encore Mr. Pogo, le 'top heel' de la FMW. Durant son match de retraite (il reviendra au début des années 2000 à la BJW) Mr. Pogo se fait voler la vedette par Onita, qui effectue son retour d'une nuit (en théorie) pour faire équipe avec Mr. Pogo. Après sa Onita dit à qui veut l'entendre que la FMW va devenir la plus grande fédération du monde d'ici peu, et commence à faire son retour à la FMW. Mr. Gannosuke effectue son retour à la FMW, qu'il avait quitté deux ans auparavant pour suivre son entraîneur Tarzan Goto, Mr. Gannosuke devient le top 'heel' de la FMW et affrontera Hayabusa à de nombreuses reprises, les deux se connaissant depuis le lycée et ayant appris le catch ensemble. En 1997, c'est au tour de Megumi Kudo de prendre sa retraite, durant la cérémonie de retraite (courant dans le 'Puroresu') tout le roster de la FMW est présent et lui rendent hommage.

Atsushi Onita est de retour pour tout les gros show de la FMW pour voler la vedette au catcheur, mais Hayabusa est clairement plus populaire que lui à cette période, ayant gagné le respect des fans grâce à des matchs 'Hardcore' ou technique et en excellant dans tout les domaines. Mais en 1999, Shoichi Arai le président de la FMW depuis 1995, prend la décision de changer la FMW, il décide de l'orienté sur le 'Sports Entertainment' en s'inspirant de la WWE en pleine 'Attitude Era' et confie le 'booking' à Kodo Fuyuki un ancien 'jobber' de la AJPW, ce qui ne plaît pas à Onita qui quitte la FMW. Hayabusa débute sous un nouvelle 'gimmick' sans masque nommé H. La 'gimmick' n'est pas aussi populaire que l'était Hayabusa qui redevient lui même dès 2000. Le 'booking' de Kodo Fuyuki et très mauvais et les fans n'accrochent pas à la nouvelle recette de la FMW, qui ne survit uniquement grâce à la présence d'Hayabusa. Mais en 2001, Hayabusa 'botch' un 'Moonsault' et se brise la nuque, il devient handicapé et ne peux plus marché, la FMW ne survivra pas et ferme ses portes en Février 2002. Après sa fermeture, le président de la FMW endetté de 4 millions de dollars, dont 1 millions à des Yakuzas se suicide pour toucher l'assurance vie (ce n'est pas suffisant et sa famille hérite des dettes), à l'annonce de sa mort, Kodo Fuyuki fera une crise de panique qui le rendra fragile (il meurt en 2003), la FMW se scindera en deux, la WMF (Wrestling Marvelous Future) de Mr. Gannosuke et la WEW (World Entertainment Wrestling) de Kodo Fuyuki, mais aucune ne rencontre le succès et ferme sans avoir trop vécu.

La blessure d'Hayabusa n'ayant qu'accelerer sa chute, la FMW n'était pas faite pour durer, tout le 'spotlight' était reservé à Onita durant ses premières années, Hayabusa et Megumi Kudo ont du sacrifier leur corps (la photo sur le côté montre le corps meurtris d'Hayabusa) pour permettre à la FMW de survivre plus longtemps, et personne n'a pu remplacer Hayabusa après sa blessure, pour comparé la WWE a survécu au départ de The Rock et de Steve Austin au début des années 2000 car elle avait préparé son futur. Malgré tout, la FMW a marqué le catch à tout jamais, avec ses catcheurs tel que Atsushi Onita, Hayabusa, Megumi Kudo, Mr. Gannosuke, Combat Toyoda, Shark Tsuchiya, Masato Tanaka, Tetsuhiro Kuroda, Ricky Fuji ou Jinsei Shinzaki, qui pour la plupart sont devenu des stars voir des légendes, par exemple beaucoup de fan attendent déspéremment un dernier match d'Hayabusa, sa 'catchphrase' étant "The bird that never dies". Et sans la FMW, le catch 'Hardcore' n'aurait pas été aussi populaire, les fédérations ultraviolentes que sont la CZW et la BJW n'aurais pas exister, le 'E' de ECW aurais toujours voulu dire 'Eastern'. C'est pour cela que malgré les mauvaises décisions prises à partir de 1999, ses liens avec la pègre japonaise et sa fermeture il y a treize ans (le 15 Février), la légende et l'héritage de la FMW ne seront jamais oublié.

Catch Puroresu Catch Hardcore