EXCLU : Interview avec Hellmer Lo'Guennec (APC)

http://www.catch-arena.com/photos/catcheurs/hellmer-lo-guennec/fiche.jpg

A l'occasion des 10 ans de l'APC (Association des Professionnels du Catch), cette fédération française de catch a tenu un gala intitulé Luchanniversary le 12 Avril dernier.
Des lutteurs venus de toute l'Europe se sont réunis afin d'offrir au public de Nanterre un show digne de ce nom.
Parmi ces talents, un catcheur a bien voulu répondre à mes questions. Il s'agit du seul et unique champion poids-lourd de l'APC, Hellmer Lo'Guennec.

Rencontre.

Kermit Splash : Comment t'es venu cette passion pour le catch ?

Hellmer Lo'Guennec : « Lorsque j'étais plus jeune, je regardais des show de catch à la télé mais j'étais juste un simple fan. Avec le temps j'ai commencé à me poser beaucoup de questions en liens avec ce sport, puis je me suis dit 'pourquoi pas tenter d'en pratiquer ?'. A l'époque je pesais 115 kg ! Ça m'aura prit beaucoup de temps dans ma préparation physique. Mon premier entraînement a eu lieu en 2011 et mon premier match en Avril 2012 (c'est assez rapide).

En parlant d’entraînement, combien de temps par semaine te prend le catch ?

J'ai déjà effectué jusqu'à 5 entraînements en 1 semaine ce qui n'est pas rien. En terme d'heures, cela représente 15 à 20 heures de catch par semaine. Ce sont les heures pendant lesquelles je m’exerce dans le ring. Il faut y rajouter celles que je passe en salle de musculation, au final presque 25 heures de sport par semaine.

Pourquoi avoir choisi ce nom de scène – Hellmer Lo'Guennec – et pas un autre ?

Mon nom de catch est venu en deux étapes. La première s'est déroulée pendant un stage de catch avec Nitro [légende de la CMLL ; ndlr]. Ce dernier m'a regardé catcher et il a dit « Hellmer ! ». Au début, je ne comprenais pas trop pourquoi il m'avait appeler comme ça. Un ami est venu me voir et m'a expliquer que Nitro trouvait que je ressemblais à Hellmer dans les Looney Tunes. Pour ma famille, ce fut un choc quand je leur ai annoncé que je garderais ce nom, mais il me manquait encore un truc. J'ai donc décidé de me trouver un nom qui ferait vendre comme le 'bagarreur de Brest' (mes origines). Lo'Guennec fait référence à un dieu celte dans la mythologie. Pour moi c'était exactement ce qu'il me fallait.

Quels sont tes prises favorites ?

Comme j'ai pu le montrer dans le ring aujourd'hui, je suis un vrai bagarreur et j'adore le style des 'strikers'. Les coups percutants sont ma spécialité. Par exemple, j'aime beaucoup mon coup de genou derrière la nuque, c'est un move que j'ai vu très peu de fois chez d'autres catcheurs. Dans le ring, je cherche toujours à être le plus productif possible. En tant que catcheur professionnel, mon objectif est sans cesse d'innover, que ce soit au niveau des prises ou bien dans le jeu avec le public.

Tu as forcément des modèles dans le monde du catch ?

Oui, bien sûr comme tout fan de catch ! Je vais en citer deux qui m'ont beaucoup marqué. Le premier est Triple H. J'adore son travail en tant que catcheur (je m'en inspire beaucoup d'ailleurs) mais aussi son implication dans le show NXT. Toute l'attention qu'il porte aux futurs talents est juste remarquable. Le second est un proche de HHH puisqu'il s'agit de Shawn Michaels. Pour moi, c'est le meilleur catcheur de tous les temps,que ce soit dans le ring, au micro ou en dehors ce mec est un vrai dieu. Son charisme est fantastique.

Quels sont tes meilleurs et pires moments dans le catch ?

C'est assez compliqué pour moi de répondre car je ne retiens pas forcément les dates. On va dire pour les meilleurs, la Guerre des Gangs 2014 et ma victoire pour le titre de l'APC le 9 Novembre 2014. Ce sont mes deux moments les plus marquants. Pour ce qui est des pires ce serait mon premier 'booking' dans un premier temps. Je me suis blessé au tibia avant de pouvoir commencer, j'étais très frustré et le dernier et bien c'est quand je manque de catch, c'est-à-dire quand personne ne t'appelle pour venir catcher. Il me manque quelque chose.

Quelle est ta vision de l'APC aujourd'hui ?

Je suis très confiant pour elle. La compagnie cherche à grandir d'avantage, c'est-à-dire à sortir de Nanterre. Le public nous connaît très bien et ce sont eux qui nous font des remarques sur la qualité de nos prestations. Si le show est mauvais ils sauront nous le dire. Notre commentateur et annonceur vedette, Célian Varini, suit le même principe. Il vient nous voir après le show pour nous dire ce qu'il en a pensé, qu'il soit bon ou mauvais il nous le dira. Son expérience nous aide beaucoup pour progresser.

Quelques mots sur le catch français en général ?

Pour commencer, il n'est pas suffisamment regardé et ce n'est pas forcément la faute des catcheurs mais souvent du public. Le spectateur doit être attiré par un catcheur qui doit vendre du rêve, c'est pourquoi le physique est très important. Si on ne fait pas d'effort, les fans ne se déplaceront pas pour voir nos shows et c'est franchement dommage. En France, les gens ne comprennent pas le principe de ce sport, ils se disent que tout est faux et que ça ne vaut pas le coup de s'y intéresser.

Question Bonus, quels sont tes catcheurs américains favoris en moment ?

Pour ce qui est de la PWG, j'aime beaucoup ce que fait Brian Cage. A chaque fois que je le vois préparer un move je me dis 'non il ne va pas le faire ?!' et au final si ! Ce mec est très doué pour son gabarit. A la WWE, j'ai deux favoris en ce moment, il s'agit de Sheamus (version 'heel') et Neville. Ces deux hommes font du très bon boulot. Petite préférence pour la nouvelle gimmick de Sheamus qui est très bonne, sauf sa barbichette mais bon ... Neville est un excellent 'high-flyer'. Enfin il reste la TNA et là encore il y a deux lutteurs qui sortent du lot à savoir Lashley et Austin Aries. Ce mec sait tout faire que ce soit contre des poids légers ou des poids lourds - son Brainbuster sur Samoa Joe [à Slammiversary X ; ndlr] m'a fait vibrer ! »

Catch Français APC