Billet d'humeur : NJPW, l'Occident apprécie mais l'Orient s'impatiente

* Ceci est un extrait de la review complète de NJPW King of Pro-Wrestling 2015 : > ICI < *

http://img.njpw.jp/mobile/show_match_icon.php?nosize=1&di=1&f=/event/event_00747_3.jpgL'ambiance n'était décidément pas au rendez-vous dans le légendaire Ryogoku Kokugikan. Et pourtant, c'est l'un de ses lieux au Japon (du Sumo Hall au Korakuen Hall, en passant par le désormais moins fréquenté Budokan Hall), où l'atmosphère est toujours électrique et où les silences respectueux traditionnels se font rares. Là, il y en a eu des silences, mais plutôt traduisant cette fois un manque d'investissements de la part des nippons. Autrement dit, les 8 000 fans de catch qui y remplissaient les bancs, n'étaient là que pour Tomoaki Honma, Shinsuke Nakamura, Tanahashi vs. Naito et surtout Styles vs. Okada. Le reste n'avait que très peu d'importance pour eux. C'est dire le problème qu'est en train de se poser pour la New-Japan.


Jusqu'il y a quelques mois, Gedo & Jado faisaient des merveilles en tant que "head bookers" de la compagnie #1 du Pacifique. Aujourd'hui, avec son expansion internationale de plus en plus concrète (notamment aux États-Unis), ils ont tendance à favoriser un "booking répétitif" - se servant des mêmes Main-Eventers, des mêmes équipes et des mêmes Juniors aux mêmes positions encore et encore - pour faciliter l'appréciation des fans occidentaux, ayant eu vent de la New-Japan suite aux exploits des Okada-Tanahashi-Nakamura-Bullet Club de 2011-2013, et donc ne voulant pas leur imposer de nouvelles têtes sans avoir profiter de la popularité encore forte de ses derniers en Occident.

http://17r1l63fshd52dy9yakdizhkog.wpengine.netdna-cdn.com/wp-content/uploads/2015/09/Styles-Okada-92315.pngMalheureusement, les fans japonais ne sont pas en retard et seraient plus à même d'apprécier et d'investir émotionnellement parlant en de nouvelles têtes de plus en plus méritantes (proportionnellement à la durée de leur stationnement répétitif au même stade) comme Kota Ibushi, Hirooki Goto, Katsuyori Shibata ou encore KUSHIDA. Le seul de ceux-ci ayant véritablement réussi à s'imposer autrement, étant Tetsuya Naito, non pas grâce au génie de Gedo & Jado mais à son changement d'attitude visionnaire, revitalisant entièrement son personnage, suite à son incorporation dans Los Ingobernables, le nouveau clan "rudo" cool de la CMLL au Mexique (dont le momentum a été coupé en deux, avec une énième victoire d'Atlantis dans le Main-Event du show anniversaire).


Si ça continue ainsi, pendant que les fans américains continueront de demander les mêmes plats, les fans japonais en attente de nouveaux menus s'en iront vers un nouveau restaurant (et les Halls ne seront plus si enthousiastes, et les Dome continueront de se remplir de moins en moins ...) !

NJPW Puroresu