Top 10 Storylines : (#1) Tommy Dreamer vs. Raven, le chef d’œuvre de Paul Heyman

Nous sommes à Philadelphie, au milieu des années 1990s. La côte de popularité locale de l'anti-système Extreme Championship Wrestling (ECW) monte en flèche. Le jeune Paul Heyman – connu sur le circuit pour être l'un des meilleurs non-lutteurs à l'écran – détient désormais le « book » depuis plus d'un an. Une année durant laquelle le minuscule territoire de la NWA, Eastern Championship Wrestling, s'est métamorphisé des suites de deux principaux actes fondateurs : le premier 3-Way Dance Match (repris plus tard par la WWF/E sous le nom de Triple Threat, en supprimant son facteur d'éliminations) de l'Histoire du catch, entre Shane Douglas, Sabu et Terry Funk dans le Main-Event de The Night The Line Was Crossed en février 1994 ; et la « shoot promo » inattendue et controversé de l'anti-Ric Flair, Douglas, après sa victoire finale en août au NWA World Heavyweight Championship Tournament proclamant l'indépendance et la naissance de l'ECW.

 

 

Le vent du « hardcore wrestling » souffle donc à plein régime, alors qu'Eddie Guerrero, Dean Malenko, Steve Austin ou encore Rey Mysterio Jr. se suivent sur le ring de l'ECW Arena. Pourtant, le travail le plus accompli de l'ECW de Heyman reste en dehors du ring.

Jusque là mal-aimé du public de Philly, Tommy Dreamer, sort tout juste d'une lourde et longue guerre face à The Sandman, le vrai porte-étendard de l'esprit rebelle de l'ECW (pendant de Sabu, représentant #1 de l'innovation in-ring et du « hardcore »), devenant enfin le « babyface » dont le roster avait besoin. Suite à cela, le jeune Stevie Richards à la personnalité troublée lui présente l'ex-Johnny Polo de la WWF/E (aka Scotty The Body à la WCW), renommé Raven. Lutteur banal sans être mauvais, Scotty est transformé par ce nouveau personnage sombre et excessivement grunge, du look à l'attitude. Mentor de Richards, il dit venir à l'ECW pour régler ses comptes personnels avec Tommy Dreamer. Très vite, il en devient le corbeau, le messager funeste, version non-héroïque de ce que deviendra Sting à la WCW. Formant son entourage The Raven's Nest, il ne cesse de mettre des bâtons dans les roues à la dite star montante locale.

 

http://i.imgur.com/1JjoD2u.jpgIl affirme, pour se justifier, qu'il a connu Tommy dans son adolescence, le dépeignant comme un véritable goujat en particulier envers une de ses anciennes copines, utilisée puis jetée sur le bord de la route tel un mouchoir de papier. Cette jeune femme se révélera être Beulah McGullicuty, la petite-amie devenue top-model de Raven (puis, hors des confinements du « kayfabe », la femme de Tommy Dreamer, une ironie de l'Histoire dans la vraie vie). Revanchard et manipulateur, Raven est pourtant souvent silencieux et extrêmement agressif.

Pendant des mois, il attaque Dreamer et ses rares soutiens, menant son ami Cactus Jack (aka Mick Foley) à le trahir. Et nombreux seront ceux à plaider allégeance au sombre trublion de l'extrême : du géant Brian Lee aux Pitbulls et Dudley Boys, en passant par le futur Gangrel et les controversés Harris Brothers. Puis, au terme de ce violent premier chapitre, Beulah se démarquera enfin de l'influence presque sectaire de son petit-ami : elle lui annonce, forcée, qu'elle est enceinte non pas de lui, mais de Tommy Dreamer. Furieux, il lâche ses chiens sur elle, avant qu'elle ne soit vaillamment sauvé par le père révélé. Un acte de bravoure et de rédemption qui amènera une période transition pour cette longue et complexe rivalité.

 

https://camelclutchblog.com/wp-content/uploads/2010/05/raven-dreamer.jpg Les mois suivants en 1996, Raven (après avoir eu vite fait de remplacer la belle à ses côtés) veut se centre sur lui-même et part en quête du titre suprême, détenu alors par The Sandman. Pour cela, il prend la route qui lui convient le mieux : il lave les cerveaux de sa femme et de son fils, entraînant moments controversés les uns après les autres. Prenant le contrôle de sa famille, puis lui arrachant sa ceinture de champion du Monde poids-lourd, il finira même par le crucifier contre le ring (un angle qui fera fuir de honte Kurt Angle, tout juste sorti la tête haute des jeux Olympiques, vers une compagnie qui reproduira pourtant le même scénario 3 ans plus tard avec The Undertaker et 'Stone Cold' Steve Austin). Il faudra attendre le printemps 1997 pour que le scénario Dreamer vs. Raven reprenne vraiment de l'aplomb (omettant les nombreux matches de championnat entre les deux, durant ce temps), époque de grosses dissensions entre les inséparables Stevie Richards et Raven mais aussi du premier Live Pay-Per-View de l'Histoire de l'ECW, Barely Legal, voyant la dernière grande victoire du vétéran « hardcore » et père spirituel de Tommy Dreamer, Terry Funk.

 

http://41.media.tumblr.com/735ff4553853981375494301f1c52b20/tumblr_nq26siCi381rg89a6o1_1280.jpgDémoli par cette défaite et la démission de son disciple (partant ensuite se découvrir enfin, avec The bWo, parodie à succès de la nWo), le « corbeau » accepte alors un dernier match face à Tommy Dreamer. En réalité se dirigeant vers la WCW, Raven sera donc pour la première fois battu par 'The Heart & Soul of ECW' en juin 1997, dans un Loser Leaves ECW Match lors de WrestlePalooza – dans une fin magistrale qui sera accentuée par l'un des plus grands retournements de situation de l'Histoire du catch, voyant Jerry 'The King' Lawler envahir l'ECW (en contre du défi relevé par l'ECW d'invasion de WWF Monday Night Raw) aux côtés des traîtres Rob Van Dam et Sabu.

… Mais l'histoire entre les deux hommes ne s'arrêtera pas là.

 

 

Outre les nombreux remakes à la WWF/E ou à la TNA, Dreamer (qui aura été la victime de l'une des plus grandes rares erreurs créatives de Paul Heyman, ne profitant pas de tout ce « momentum » pour l'amener au sommet du roster au plus haut de sa popularité) et Raven se reverront pour la première fois sur un ring lors de la première édition d'ECW on TNN en août 1999. Ce soir-là, contre toute attente, Raven sauve Tommy des griffes des infâmes Dudleys (partant à leur tout de la promotion), pour remporter les championnats du Monde par équipe, totalement contre sa volonté … Ou comment l'histoire s'est amusé avec l'Histoire.

ECW Raven Tommy Dreamer Paul Heyman Catch Hardcore