Il était une fois au Japon : Tiger Mask

La "gimmick" de Tiger Mask a su plaire à des fans de différentes fédérations au travers de plusieurs décennies, cette "gimmick" a même traverser la carrière d'un seul catcheur pour avoir été porté par différents catcheurs laissant un sentiment d'immortalité à cette "gimmick" qui semblait ne jamais pouvoir s'essouffler, mais depuis quelques temps déjà la "gimmick" semble être en perte de vitesse et a plus de mal à plaire aux fans par rapport aux années précédentes.

Le maître, Satoru Sayama

Avant d'être un catcheur, Tiger Mask est le nom d'un manga et d'un anime (le dessin ci dessus en est tiré), qui raconte les histoires de Naoto Date, un catcheur fictif qui porte un masque de tigre et qui se fait appeller Tiger Mask. Le manga est très populaires a la fin des années 1960 et au début des années 1970 à tel point que encore récemment certains japonais donnent de l'argent à des orphelinats avec comme nom d'emprunt celui de Naoto Date. C'est grâce à la popularité du manga qu'après avoir obtenu les droits, au début des années 1980 que la New Japan Pro Wrestling décide de donner vie à Tiger Mask.

Pour endosser ce rôle, les "bookers" de la New Japan Pro Wrestling choississent un jeune catcheur du nom de Satoru Sayama, qui était envoyé se parfaire à l'étranger (notamment en Angleterre et au Mexique), à cause de son poids et de sa taille jugé insuffisant pour un catcheur, il faut noter qu'à cette époque la popularité des "Junior Heavyweight" n'était pas ce qu'elle était aujourd'hui, et que chez ces derniers seule une série de rencontre entre Tatsumi Fujinami et Go Ryuma entre 1978 et 1979 avait réussit à captiver les fans, de plus le "High Flying" commençait tout juste à se développer au Japon du côté de la All Japan Women's Pro Wrestling avec les débuts de Jaguar Yokota en 1977. C'est justement ce jeune Satoru Sayama qui va véritablement changer les choses pour les "Junior Heavyweight" et le "High Flying".

Lorsqu'il retourne dans son pays natale pour porter le masque, beaucoup de fans de catch adultes se plaignent du "push" qu'allait recevoir Tiger Mask pour plaire au jeunes, mais dès son premier match sous le célèbre masque en 1981, Satoru Sayama montre immédiatement qu'il mérite un "push" pour son talent sur le ring avant tout, et fait taire toutes les critiques, ce match est également le premier d'une longue série contre Dynamite Kid, un catcheur anglais. La série de match entre Satoru Sayama et Dynamite Kid va poser les bases du "High Flying" moderne, en mélangeant le côté dynamique et agile de Jaguar Yokota, les acrobaties tel que les sauts de la troisième corde issu de la "Lucha Libre", là ou Dynamite Kid en tant que catcheur européen va apporter une touche de catch technique, là ou Satoru Sayama, en tant qu'ancien Kickboxer va apporter des coups de pieds et autre coups issus des arts martiaux japonais. Sa rivalité contre Dynamite Kid traverse les océans et les deux rivaux auront un match au Madison Square Garden de New York pour le compte de la World Wrestling Federation (aujourd'hui WWE) en 1982, ce qui est permis grâce à l'alliance dont jouissait la WWF et la NJPW à cette époque. Mais leur plus célèbre rencontre survient en 1983, puisque ce match est le premier à obtenir la note maximal de cinq étoiles selon Dave Meltzer.

C'est ainsi que Satoru Sayama va poser les bases de la "Lucharesu" plus de dix ans avant que le terme ne soit inventé par Ultimo Dragon et que le style soit populariser à travers le monde par ce dernier, Jushin Liger ou encore Hayabusa. Satoru Sayama est dans les années 1980 la première véritable star d'une division "Junior Heavyweight" du Japon (Tatsumi Fujinami ou encore Animal Hamaguchi malgré qu'ils soient des "Junior Heavyweight" ont vraiment trouvé le succès dans la division "Heavyweight"). Une autre série de match resté célèbre du "run" du premier Tiger Mask est celle l'opposant à Kuniaki Kobayashi (bien qu'elle reste bien souvent dans l'ombre de la série contre Dynamite Kid), Kuniaki Kobayashi va même obtenir le surnom de « Tiger Hunter » (ce qui signifie le chasseur de tigre).

Mais Satoru Sayama décide de raccrocher les bottes en 1983, à cause de la politique des vestiaires, qu'il détestait profondemment. Mais fait son retour en 1984 à la UWF, la première fédération de "Shoot-Style", n'ayant pas les droits sur sa "gimmick", Satoru Sayama décide de se faire appeller Super Tiger et continue de porter son masque de tigre. Mais en Septembre 1985, il se dispute avec l'autre grosse figure de la UWF, Akira Maeda sur l'essence même de ce que devait être le "Shoot-Style" et après la fermeture de la UWF (pour plus d'informations voir l'article sur le "Shoot-Style"), il quitte le monde du catch pour créer son propre art martial, le "Shooto" qui est une sorte de "Shoot-Style" mais ou le résultat n'est pas déterminer. C'est aussi à cette période que Satoru Sayama écrit un livre dans lequel il parle de l'envers du décors dans le monde du catch (envers du décors qui l'avait dégouté du catch à deux reprises), c'est aussi ce livre qui popularise le terme de "Kayfabe" parmi les fans, et qui sert également de titre à son livre.

En 1995, Satoru Sayama effectue son retour dans le monde du catch, toujours sous son masque, mais en utilisant le nom de Shodai Tiger Mask (Shodai signifie original) mais n'apparait pas de manière régulière, en 2005 il fonde sa propre fédération, la Real Japan Pro Wrestling qui mélange art martial, "Shoot-Style" et catch plus basique, de plus après avoir pris du poids et de l'âge il utilise désormais un style de catch moins dans la voltige que durant ses jeunes années, mais reste très populaires parmis les fans japonais, encore aujourd'hui il est toujours actif, et continue de lutter à la Real Japan Pro Wrestling.

Satoru Sayama est resté le Tiger Mask le plus emblématique, car c'est ce dernier qui a vraiment popularisé la "gimmick" mais aussi à cause de l'impact qu'il a eu sur le monde du catch, popularisant le "High Flying", mais aussi légitimant le catch des poids léger au Japon tout en influençant les catcheurs "Heavyweight" à utiliser un style plus rapide et aussi les générations futures. Hayabusa, Jushin Liger, ou encore Ultimo Dragon ont tous avoué avoir été influencé par Satoru Sayama pour devenir des catcheurs, et encore récemment des catcheurs plus jeune lui rendent hommage, c'est le cas notamment de Kota Ibushi qui au début de sa carrière ce faisait appeller Sammy Lee Jr, or Sammy Lee était le nom que Satoru Sayama utilisait lors de son passage en Angleterre.

Le roi sans couronne, Mitsuharu Misawa

En 1984, à la suite du départ en retraite de Satoru Sayama, la All Japan Pro Wrestling achète les droits sur la "gimmick" de Tiger Mask, cette "gimmick" qui était encore très populaires, est confié à un autre jeune catcheur qui venait tout juste de rentrée d'un apprentissage au Mexique, Mitsuharu Misawa. Giant Baba, le fondateur et président de la All Japan Pro Wrestling comptait sur l'obtention de la "gimmick" pour faire en sorte que les fans de la All Japan Pro Wrestling s'intéresse à la division "Junior Heavyweight" qui était très populaire chez sa rivale, la New Japan Pro Wrestling.

Sous le masque de Tiger MaskMitsuharu Misawa, à comme série de match la plus connu celle contre Kuniaki Kobayashi en 1985, celui qui était connu sous le surnom du « chasseur de Tigre » avait suivit Riki Choshu dans son exode de 1984, pour fonder la Japan Pro Wrestling, une fédération qui durant sa brève existence (1984-1987) travailler avec la All Japan Pro Wrestling. Mitsuharu Misawa et Kuniaki Kobayashi vont s'affronter pour le titre "Junior Heavyweight" de la All Japan Pro Wrestling tout au long de l'année, dans des matchs de bonne qualité.

Mais la principale différence entre les deux Tiger Mask résident dans le style de catch, Mitsuharu Misawa qui est loin d'être semblable à celui qu'avait Satoru Sayama, et les différences entre le premier Tiger Mask et le second Tiger Mask sont à l'image des différences entre le style de catch de la New Japan Pro Wrestling et de la All Japan Pro WrestlingSayama avait été un Kickboxer et Misawa un lutteur amateur, Sayama était plus un "High Flyer" que Misawa, mais ce dernier était plus grand et avait une corpulence plus adapté pour le catch, il jouissait par conséquent d'une plus grande force. De plus, Sayama innovait constamment que ce soit dans sa manière de catcher ou en inventant de nouvelles prises telle que la désormais célèbre "Tiger Suplex" ou le "Rounding Moonsault", or à cette époque Misawa n'était pas très innovant et se contente d'utiliser le "Kneeling double Underhook Powerbomb" créer par Jaguar Yokota, comme prise de finition.

Or en 1986, Misawa subit une blessure au genou qui l'handicape et l'empêche de faire de la voltige, Giant Baba décide alors de faire de Misawa un catcheur pour la division "Heavyweigh" toujours sous le masque, Misawa passe de fer de lance de la division "Junior Heavyweight" à un catcheur comme un autre dans la division "Heavyweight", il lui arrive de faire équipe avec la top star de la All Japan Pro Wrestling, Jumbo Tsuruta pour affronter le groupe de "heel" dirigé par Genichiro Tenryu, mais n'est pas son protégé, ce rôle étant reservé dès 1988 à Akira Taue. A la suite d'un exode provoqué par Genichiro Tenryu pour fonder la Super World of Sports, Giant Baba se voit en manque de star et décide de faire de Misawa le rival de Jumbo Tsuruta, mais sans son masque, c'est ainsi que durant un match ou il faisait équipe avec Toshiaki Kawada en 1990, Misawa enlève son masque, dévoilant aux grands jours sa véritable identité.

Si Misawa est bien plus connu pour son travail hors de la "gimmick" de Tiger Mask, son passage sous le masque a eu un impact considérable sur son style de catch, des quatres "Corner of Heaven" Misawa était le plus voltigeur, et cela grâce à son passé de Tiger Mask, en tant que second Tiger Mask il devait avoir un style de catch à peu près semblable à celui du premier, pour satisfaire les fans de Tiger Mask. De plus lors de ses premiers match sans son masque, Misawa utilise cela en tant qu'élément narratif, surprenant ses adversaires en ne faisant plus de la voltige comme à son habitude mais en utilisant des "Elbow Drop" puissant et dévastateur (qui deviendront sa marque de fabrique au cours des années suivante), profitant ainsi de l'effet de surprise pour terrasser son adversaire.

Dans l'ombre du Tigre, Koji Kanemoto et Yoshihiro Yamazaki

Comme dit au début de l'article, depuis quelques années la "gimmick" de Tiger Mask semble être en perte de vitesse, elle ne plaît plus autant au fan comme ce fut le cas avec Sayama ou Misawa. La troisième et la quatrième incarnatons de Tiger Mask n'ont pas réussit à s'attirer la sympathie du public comme leur prédécesseur, mais pour des raisons différentes.

En 1992, la New Japan Pro Wrestling récupère les droits sur la "gimmick" et la confie à un jeune catcheur du nom de Koji Kanemoto. Kanemoto utilise un style bien plus proche du Tiger Mask original que de celui de Misawa, mais ce que faisant Kanemoto en tant que "High Flyer" était dépassé, à la même époque les autres catcheurs créer des prises toujours plus impressionnantes tel que le "Shooting Star Press" de Jushin Liger ou encore le "Phoenix Splash" de Hayabusa, mais aussi car à cette époque la division "Junior Heavyweight" était dominé par la popularité phénoménal de Jushin Liger, comme Tiger Mask, sa "gimmick" était issu d'un anime, mais plus récent, l'anime datant de la fin des années 1980, là ou celui de Tiger Mask datait de la fin des années 1960. C'est ainsi qu'après avoir subit des blessures à cause de son style de catch, Koji Kanemoto perd un "Mask vs. Mask" resté célèbre contre Jushin Liger en 1994, seulement deux ans après avoir débuté sous le masque. Mais la perte de son masque, ne signifie pas la fin de la carrière de Kanemoto, ce dernier va désormais utilisé un style proche du "Shoot-Style" qu'il a appris au côté du meilleur élève de Satoru Sayama, Kazuo Yamazaki, Kanemoto va d'ailleurs être bien plus populaire sans le masque qu'avec.

C'est ainsi qu'en 1995 débute un nouveau Tiger Mask à la Michinoku Pro Wrestling, Yoshihiro Yamazaki (il n'a aucun lien de parenté avec Kazuo Yamazaki), qui utilise toujours la "gimmick" aujourd'hui, à l'inverse des trois autres Tiger Mask, Yamazaki à été entraîné par Satoru Sayama lui même. Il va d'ailleurs profité des liens entre la Michinoku Pro Wrestling et le circuit indépendant britannique pour lutter en Angleterre.

Après avoir passé quelques années à la Michinoku Pro Wrestling, Yamazaki rejoint la New Japan Pro Wrestling, ou il connait le succès dans la division "Junior Heavyweight" dans les années 2000 remportant plusieurs IWGP Junior Heavyweight Title, et servant de point central à la division "Junior Heavyweight" dans la période la plus sombre de la New Japan Pro Wrestling. Il va d'ailleurs être le premier Tiger Mask à devenir "heel" en 2010, et va avoir une rivalité contre Black Tiger V.

Mais la cassure pour Tiger Mask IV, survient au début des années 2010, après une décennie plutôt bien remplie (même si il était loin d'être aussi populaire que les autres Tiger Mask et que la NJPW n'était pas très populaire à cette époque), il va passer petit à petit aux oubliettes, ses derniers grands matchs date de 2012 ou il était IWGP Junior Heavyweight Tag Team Champion avec Jushin Liger. Aujourd'hui et ce depuis plusieurs années, Yamazaki se contente de faire les matchs d'ouverture en équipe avec des jeunes ou des vieux catcheurs, et semble être devenu une sorte de catcheur transparent dont la plupart des fans ne s'occupent pas vraiment.

Ce changement d'attitude à son égard, ou même de la "gimmick" en général peut s'expliquer du changement de l'attente des fans japonais du produit, survenu dans les années 2000. C'est à cette époque que le "Sport Entertainment" prend véritablement de l'importance au Japon changeant ainsi les moeurs et les attentes des fans de catch japonais, ce changement à permis la popularisation de nouvelles fédérations comme la Dragon Gate et la DDT qui proposent un produit unique et qui change du produit habituelle du Japon, les autres fédérations sont ainsi forçé de suivre le mouvement pour rester populaire, ce qui est le cas de la New Japan Pro Wrestling qui sécurise ainsi sa place de leader, en proposant un produit qui doit s'adapter aux nouvelles attentes des fans japonais, qui semble n'être plus satisfait de la "gimmick" de Tiger Mask.

Les autres facettes de Tiger Mask

En plus des Tiger Mask présenté plus haut il existe toute une série de "gimmick" différente entourant le personnage, on pourrait par exemple citer les dérivés de Tiger Mask de la Real Japan Pro Wrestling dont les plus connu reste Super Tiger II et Tiger Shark, tout deux élèves de Satoru Sayama. Il existe également un cinquième Tiger Mask, qui ne fait pas du catch mais du MMA.

On pourrait également évoquer les bien plus connu Black Tiger censé être les ennemis juré des Tiger Mask, il existe cinq générations de Black Tiger, tous joué par des "gaijins" excepté le cinquième joué par Tatsuhito Takaiwa, mais le plus connu reste Black Tiger II joué par le célèbre Eddie Guerrero durant son passage au Japon au début des années 1990, Black Tiger I a quand à lui été joué par Mark Rocco un catcheur anglais, Black Tiger III par le catcheur mexicain Silver King, et Black Tiger IV par Rocky Romero

Il faut aussi noté l'existence de Tiger Dream, et qui est encore à ce jour la seule femme à avoir porté le masque de Tiger Mask. Après avoir obtenu l'accord de Satoru Sayama lui même, la ARSION à donner vie à Tiger Dream, Candy Okutsu une ancienne catcheuse de la JWP est choisit pour l'incarner, malgré une bonne réception du public, Candy Okutsu est forcé de prendre sa retraite à cause d'une vieille blessure.

Malgré tout, la "gimmick" de Tiger Mask a laissé un héritage important, encore visible aujourd'hui, puisque de nombreux catcheurs s'inspire du masque de Tiger Mask pour créer le leur, on peut cité Super Shisa de la Dragon Gate (sauf qu'il représente un  Shisa), mais on peut également citer le masque qu'utilise Io Shirai de la STARDOM pour son entrée (sauf qu'il représente un Tanuki) et qui en plus utilise le "Moonsault Combination" qui était la prise de finition de Tiger Dream. De plus la "Tiger Suplex" ou le "Tiger Driver" sont devenu des prises utilisé par de nombreux catcheurs et portent à jamais l'empreinte de Tiger Mask.

Catch Féminin Tiger Mask Koji Kanemoto Satoru Sayama Mitsuharu Misawa Catch Puroresu